Collette Divitto, pâtissière

À lire sur le site Flair:

Atteinte de trisomie 21, elle ouvre sa pâtisserie et cartonne

30 decembre 2016  Lola Lemaigre

Collette Divitto

copyright: Facebook/Collettey’s Cookies

C’est le genre d’histoires qui ne vous laisse pas indifférent. Le parcours de Collette Divitto est la preuve qu’avec du courage et de la persévérance, on peut réaliser ses rêves et prouver ce que l’on vaut.

Lorsqu’elle s’inscrit aux cours de cuisine proposés par son lycée de Caroline du Sud, Collette Divitto découvre sa future passion pour la pâtisserie. Atteinte de trisomie 21, la jeune fille ne renonce pas à une carrière sans ce domaine. Malgré cette différence, elle va redoubler d’efforts pour trouver sa place dans le milieu professionnel de la cuisine mais aussi pour s’intégrer dans la société.

Devenir indépendante

Collette reçoit des cours particuliers et acquiert des compétences essentielles pour gérer une entreprise afin de mettre toutes les chances de son côté. « Mon éducation se résume à des cours particuliers, mais elle voulait que je fasse partie de la communauté, alors j’ai travaillé pour l’école et ai apporté mon aide à l’équipe féminine de basket« , explique l’Américaine. Pour vivre de sa passion, Colette ne lâche rien.

Bénévolat et déceptions

Quand elle s’est sentie prête, la jeune pâtissière s’est rendue auprès de plusieurs entreprises du domaine de la cuisine afin d’y travailler et d’apprendre. Malheureusement, la plupart des personnes rencontrées ne l’ont pas prise au sérieux. « Les gens me proposaient des activités bénévoles, que j’ai accepté afin de montrer ce que je savais faire, mais quand je demandais à être payée, ils me renvoyaient« , raconte Collette. Prête à se mettre au service des autres, la jeune femme accepte cette situation un temps mais se rend vite compte qu’elle ne peut pas durer éternellement.

Collettey’s Cookies

Un jour, la jeune Américaine prend une décision radicale et déterminante: lancer sa propre entreprise de pâtisserie. Comme une revanche sur la vie, la boutique de Collette Divitto, Collettey’s Cookies, est tout doucement devenu un business florissant. « [Au début], je vendais seulement une centaine de cookies par semaine, et je faisais tout moi-même. Commander les ingrédients, facturer, préparer les cookies, les envelopper, les livrer, et aussi gérer mon compte en banque« , raconte Collette.

(…)

Lire la suite.

 

 

 

 

 

 

 

Collette Divitto has a business of cookies

To read on Local 12 website:

Woman with Down syndrome starts own cookie business

Collette Divitto

When a 26-year-old Boston woman with Down syndrome struggled to find a job, she decided to start her own business. (WBZ/CBS Newspath)

BOSTON (WBZ/CBS Newspath) – Spend a few minutes in the kitchen with Collette Divitto, and you’ll quickly see her passion at work.

« I love to bake, » she said.

WBZ got a front-row seat to see the 26-year-old make a fresh batch of her amazing chocolate chip cookies dipped in cinnamon. Don’t even try to find out the recipe; Collette says it’s a secret.

Her cookies are so delicious that friends and family kept telling her she could make money off of them.

« This is a really good cookie. You could sell this cookie! » said Collette’s mother, Rosemary Alfredo.

When Collette, who was born with Down syndrome, tried to get a job and start making some money, she learned a tough lesson.

« It’s hard to find a paying job for people like me, » Collette said.

So she decided it was time to become her own boss, and her small cookie business took shape. She’s faced rejection, but now she’s out to prove a lot of people wrong.

Collette’s mom says her daughter has always refused to acknowledge her disability.

« She’s never accepted it » said Rosemary.

An attitude that’s already helped the cookie entrepreneur land her first client in the neighborhood.

The owner of the Golden Goose now sells Collette’s cookies inside his market.

« You know we just kind of fell in love with her, » said owner Stephen DeAngelis. « We get great feedback. First of all, we have to chase the employees away because they want to eat them! »

Getting a spot on the shelves of the Golden Goose was a great first step for Collette, but she’s not stopping there. She wants these sold in stores nationwide, saying her dream is to own a big company, but not for the money or success. Collette wants to hire people around the country with disabilities.

(…)

Read more and see the many pictures.