L’APETL, une association en faveur de la trisomie 21

À lire sur le site La Revue:

L’APETL, 25 ans de soutien et d’information

Gilles Fontaine   Vendredi 11 mars 2016

Au-delà de ses missions d’information et de sensibilisation, l’APETL offre de très nombreux ateliers. En pleine action, des jeunes adultes en atelier de travail. (Photo : Gilles Fontaine)

Au-delà de ses missions d’information et de sensibilisation, l’APETL offre de très nombreux ateliers. En pleine action, des jeunes adultes en atelier de travail. (Photo : Gilles Fontaine)

L’Association de parents d’enfant trisomique 21 de Lanaudière (APETL) a vu le jour en 1990. Une vingtaine de parents avaient alors décidé de se rassembler pour s’entraider et pour échanger de l’information. Ensemble, ils ont mis en commun leurs expériences et posé les premiers jalons de l’organisme.

Entraide et sensibilisation

«Il n’y avait pas beaucoup d’information qui circulait sur le sujet. On pouvait donc discuter et échanger nos trucs. Mais l’Association nous permettait surtout d’éviter l’isolement et de constater que nous n’étions pas seuls dans notre situation», raconte Chantal Lamarre, directrice générale de l’APETL. L’accès à l’information était donc à la base de la création de l’organisme.

«Le volet sensibilisation était aussi très important pour nous, ajoute Mme Lamarre. Il était essentiel de mettre sur pied un organisme afin de sensibilise la communauté. Une personne trisomique a le droit d’avoir sa place dans la société, d’avoir accès à la garderie, à l’école, d’avoir un travail et des loisirs. Depuis la fondation de notre Association, beaucoup d’efforts sont mis en œuvre afin que les familles ayant un enfant trisomique puissent avoir une qualité de vie dans une société où il y a place à la tolérance et à l’acceptation de la différence.»

La joujouthèque

Quelque cinq ans après la fondation de l’organisme, l’APETL a créé la joujouthèque. Au départ, elle était située dans les sous-sols des résidences des membres et par la suite, c’est une équipe de six mères qui, tous les mois, se présentaient dans les anciens locaux de l’APETL pour offrir ce service.

La joujouthèque, désormais située à même la Maison Sutton-Synergie Trisomie 21, s’adresse aux familles vivant avec un enfant qui a une déficience intellectuelle, un handicap physique ou présentant des troubles d’apprentissages. Le service est également offert aux écoles, aux garderies, aux centres de réadaptation et aux organismes qui accueillent des enfants ayant des défis particuliers. La joujouthèque compte à l’heure actuelle plus de 1 000 jouets et quelque 300 membres y sont inscrits.

(…)

Après 25 ans, la volonté des parents fondateurs de l’APETL s’est transformée en un organisme offrant une variété de services. Publication de guides, ateliers de travail, de massage, de langage et de cuisine, salon des jeunes, joujouthèque, centre de documentation… L’APETL emploie quatre personnes à temps plein, deux personnes à temps partiel, dont Julien, jeune adulte trisomique, et deux stagiaires.

Pour la Journée mondiale de la trisomie 21, qui a lieu chaque année le 21 mars, l’APETL organise son premier banquet des Tournesols. Plus de 23 personnalités publiques assisteront à ce grand évènement épicurien.

Pour en connaître davantage sur l’organisme, ses services et ses évènements, visitez le www.apetl.org.

Lire l’article complet.