Sara Wolff – États-Unis – Lobbyist

Sara Wolff, Down Syndrome Advocate / Lobbyist [1]

Née en 1983, Sara Wolff milite très activement pour la reconnaissance des droits des personnes ayant une déficience intellectuelle, et plus particulièrement pour faire connaître la trisomie 21. Tout a commencé en 2002, lorsqu’elle a reçu le Prix du bénévolat de la Société nationale de la trisomie 21 (National Down Syndrome Society) au Waldorf-Astoria de New York, en reconnaissance de ses efforts pour avoir organisé la première marche Buddy Walk dans sa municipalité. À partir de ce moment-là, elle a sillonné les États-Unis en tant que conférencière.

Dans le cadre de son travail de lobbying, elle a rencontré plusieurs célébrités, comme le Président Clinton, Barbara Walters ou encore Meredith Viera.

L’une de ses campagnes les plus actives a été celle concernant la loi permettant aux personnes handicapées de faire des économies (entre autres pour études) sans avoir de coupures dans leur allocation de soutien. Elle s’est rendue au moins une douzaine de fois au Capitol pour plaider pour l’adoption de la loi américaine appelée Able Act (Achieving A Better Life Experience Act/Loi permettant une meilleure qualité de vie), sans compter les innombrables autres occasions où elle s’est exprimée sur le sujet devant toutes sortes de gens. Le 23 juillet 2014, elle s’est adressée au Comité des Finances du Sénat des États-Unis. Elle a fait une présentation en mars 2015, lors du congrès  du World Down Syndrome Day, dont le titre était: “ABLE Act is Now the Law of the Land – What Does This Mean for the Futures of All People with Down Syndrome in the United States”.

Elle a promis qu’elle serait aux côtés du Président quand il signerait l’adoption de la loi.

Madame Wolff est également très impliquée dans sa communauté, ses engagements allant du Conseil d’administration de ARC of Northeastern Pennsylvania (depuis 2004) jusqu’à son église où elle chante et sert la messe.

La scolarité de Sara Wolff s’est déroulée totalement en écoles régulières et elle a obtenu un diplôme d’études secondaires comme les autres, sans adaptations. Elle a deux emplois : commis de bureau légale dans une firme juridique et comme employée d’une association venant en aide aux personnes handicapées.[2]

Sara Wolff at the National Down Syndrome Society 2014 Gala

Sara Wolff au Gala 2014 de la National Down Syndrome Society  [3]

 

NATIONAL EDUCATION CONFERENCE - UNIVERSITY OF NEBRASKA

Conférence sur l’éducation nationale – UNIVERSITY OF NEBRASKA  [4]

Sara Wolff,a board member of the National Down Syndrome Society,started a petition to encourage Congress to pass the Achieving a Better Life Experience Act. The bill would allow disabled individuals like Wolff to save money in tax-free savings accounts. SHFWire photo by Erin Bell

Sara Wolff, membre du COnseil d’administration de la National Down Syndrome Society, a lancé une pétition pour encourager le COngrès américain à passer la loi Achieving a Better Life Experience Act.  SHFWire photo by Erin Bell  [5]

sara-wolf-600-crop

Sur la colline du Capitole [6]

Motivational speaker Sara Wolff holds down two jobs — one as a law clerk at O’Malley & Langan Law Offices in Scranton, Pa., the other in the self-advocacy department at Keystone Community Resources. NDSS photo

La conférencière motivatrice Sara Wolff a deux emplois — l’un comme commis juridique chez  O’Malley & Langan Law Offices à Scranton, Pa., l’autre comme militante pour Keystone Community Resources. NDSS photo   [7]

BtP-nnBCAAA9NbE[8]


**************************************

[1]   Saved by the Typing

[2]   Saved by the Typing   –   OZY –   Page personnelle de Sara Wolf   –   Delaware County News Network   –   The Senate Finance Committee   –   Cow Bird   –   Down Syndrome Ability Awareness / Video PSA   –   Apostrophe Magazine

[3]  OZY

[4]   Page personnelle de Sara Wolf

[5]   Scripps Howard Foundation Wire

[6]   Apostrophe Magazine

[7]   Apostrophe Magazine

[8]   Twitter  23-7-2014

Visionner aussi:  

My Great Story Photo Shoot: Sara Wolff

An Interview with Sara Wolff, Down Syndrome Advocate, Part 1 of 3