Nathalie Nechtschein – France – Poétesse

photo_1[1]

« Je suis née trisomique 21. Moi, je dis que c’est une étiquette que les non-handicapés m’ont donnée.

Et puis d’abord qu’est-ce que ça peut leur faire à eux si je le suis ? Ils nous ont attribué des noms: handicapés légers, profonds, débiles, arriérés et des tas d’autres préjugés. Moi, je me suis battue de toutes mes forces pour essayer de leur prouver qu’ils peuvent se tromper. Je n’ai jamais eu envie d’être un échec pour la société. J’ai envie de vivre comme tous les autres. Parfois, je trouve les soi-disant normaux bien plus handicapés que moi… »

En 1992, Nathalie Nechtschein a publié un livre de poèmes intitulé Ma différence, aux éditions Association Arts et spectacles de la différence.

Voici un poème de Mme Nechtschein:

L’inconnu

Au fond d’une impasse
Le temps passe
C’est là, dans la rue
Où est né un enfant pas sage
Au visage torturé par la poussière.
Les gens l’ignorent mais il est là parmi la foule.
Son corps est rempli de sang
Son cœur c’est un sourire.
Un sourire, derrière l’orage
Un sourire, la pluie tombe
Un sourire, la vie.
Il sait qu’il va mourir
Son destin ne le trompe pas.
Un jour, un homme
Un jour, une maison
Un jour, la tendresse
Un jour, le bonheur
Tout s’est bien passé pour lui.
Il ne se pose pas de questions.
Il travaille et dit des mots qu’on aimerait entendre.
Qu’on aimerait entendre
Comme si c’était à recommencer.

Mme Nechtschein a aussi écrit le texte d’une chanson de Céline Dion: Si j’étais quelqu’un.[2]

19287342[3]

1003746414

[4]

couv-difference-800_560x0[5]

Si J’étais Quelqu’un

Si j’étais quelqu’un
Mon esprit serait roi
Comme les autres
Je regarderais passer un train.

Je partirais loin dans la vie
La bise soufflera dans les arbres en fleurs
Les anges sauteront en folie
Comme pour attraper des cœurs
Suspendus à l’échelle de l’infini.

Si j’étais quelqu’un
Je rigolerais souvent
Comme les autres
Je penserais à toi.

L’amour me jouerait des tours
Mon regard s’étonnerait à ton bonheur fou
Je serais dans un nuage
Je dormirais comme un sage
Et je te surprendrais avec beaucoup de malice.

Si j’étais quelqu’un
Noir ou Blanc
Comme les autres
Je serais comme toi.

Je redécouvrirais le monde
Je le peindrais à ma façon
Sur mes pages en désordre
Comme pour dessiner un ballon
Que je t’envoie à la figure.

Si j’étais quelqu’un
Je t’aimerais passionnément
Comme les autres… [6]

La poésie

La poésie

C‘est comme un pétale de rose

Qui caresse mes doigts

Et qui écrit sur du doux.

La poésie

C‘est comme une boisson

Qui perd sa saveur

Et qui glisse jusqu’à l’océan.

La poésie

C‘est comme un diable

Qui déchire de vieux délires

Et qui répond à mes sensations.

La poésie

C‘est comme un dieu

Qui épèle mon visage

Et qui enfonce le clou dans un puits.

La poésie

C‘est comme une musique

Qui frissonne

Et qui émeut le silence

Et qui m’embaume.[7]


********************************

[1]   Ma différence, site personnel de Nathalie Nechtschein

[2]    Ma différence, site personnel de Nathalie Nechtschein   –   Boutique RCPEM   –

[3]   Trisomie 21 Ardennes (17-11-2007)

[4]   Miss Ambrie

[5]    Boutique RCPEM

[6]   Trisomie 21 Ardennes (30-9-2007)

[7]    Ma différence, site personnel de Nathalie Nechtschein