Le film web «5 min», au-delà de l’émotion – l’intégration

 A lire sur le site de l’insieme:

 5 minutes pour une rencontre

27. avril 2015

film web «5 min»

Pour sa nouvelle campagne, insieme Suisse a choisi l’émotion en réalisant le film web «5 min». Le film web montre les rencontres entre des personnes avec et sans handicap. Et prouve que l’intégration est possible. Le film a été officiellement dévoilé le 25 avril, lors de l’assemblée des délégué-e-s d’insieme Suisse.

Face à une personne handicapée

L’expérience était aussi simple que risquée : nous avons invité des personnes à rencontrer une autre personne qu’elles ne connaissaient pas du tout, dans un lieu neutre et sans distraction possible. Ce que les participants ne savaient pas non plus, c’est qu’ils allaient rencontrer une personne avec un handicap mental.

Comment les protagonistes ont-ils interagit ? Comment se sont-ils comportés ? Comment ont-ils communiqué ? 18 personnes – dont 7 avec un handicap mental – ont participé à l’expérience. Ces 11 rencontres ont été filmées secrètement. Les deux jours de tournage ont donné 15 heures de film. Le tout a été condensé dans un film plein d’émotion de 3 minutes 30.

Simplement fort

Le film web a été dévoilé pour la première fois lors de l’assemblée des délégué-e-s. Une partie des protagonistes étaient présents. Tobias Fueter, co-directeur de stories qui a réalisé le film, était également là. Il a expliqué, qu’il a tenté, avec ce film, de provoquer un maximum d’émotion.

Andreas Heierle qui dans le film rencontre le présentateur TV Nik Hartmann est rayonnant. Il se laisse volontiers questionner sur cette expérience. Il a trouvé le film très bien. Et dit qu’il n’était pas nerveux lors de l’expérience. Il aime être avec les gens.

Comme vous et moi

Maryam Boghdadi qui rencontre dans le film Sebastian Häfeli trouve que «le film donne la chair de poule». Elle a accepté de participé à l’expérience, même si elle ne savait pas du tout ce qui l’attendait. «Je trouve génial d’avoir pu participer à cette action.» Elle-même a un cousin avec une trisomie 21, avec qui elle se comporte le plus normalement du monde. «Le film montre que les personnes avec un handicap sont comme vous et moi. Il ne faut pas toujours les prendre avec des gants. Peut-être qu’elles n’aiment pas ça d’ailleurs.

La déléguée Mary-Claude von Arx (insieme Aarau-Lenzburg) a été enthousiasmée par le «5min»: «C’est un film superbe. Il y a tellement de notre quotidien dedans. C’est émouvant. L’idée était osée et le résultat est formidable. Merci!»

Au-delà de l’émotion – l’intégration

Au-delà de l’émotion, cette expérience montre qu’il est possible d’entrer en contact avec des personnes mentalement handicapées. Avec «5min», insieme réaffirme que les personnes mentalement handicapées font partie de la société. Qu’elles l’enrichissent même. Il suffit d’oser faire le pas; d’oser un échange pour le constater. Au-delà l’émotion, le film web «5min» porte donc un message en faveur de plus d’intégration.

Le film «5min» est accompagné d’autres petits docus rendant compte plus en détails de certaines rencontres. Ces films se trouvent sur le site de la campagne.

XXXIIIe Congrès annuel de l’Association du Québec pour l’intégration sociale

A lire sur le site du XXXIIIe Congrès annuel de l’Association du Québec pour l’intégration sociale:

Bienvenue sur le site du XXXIIIe Congrès annuel de l’Association du Québec pour l’intégration sociale.

XXXIIIe Congrès

Ce congrès est organisé en collaboration avec l’Association de Sherbrooke pour la déficience intellectuelle.

Se déroulant à l’Hôtel Delta de Sherbrooke, le congrès regroupe une trentaine d’ateliers ainsi que de nombreuses activités incluant la conférence d’ouverture de Madame Diane Bégin, le dîner-échange vous permettant de rencontrer et de discuter avec des chercheurs, ainsi que le petit déjeuner des parents qui se veut le traditionnel rendez-vous des familles. De plus, le Colloque Recherche Défi, organisé par l’Institut québécois de la déficience intellectuelle, présente plusieurs conférences faisant état de la recherche dans ce domaine. Le tout débutera le jeudi avec la Journée de formation pré-Congrès, ayant pour thème Un iPad pour apprendre et être autonome ! 

C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer!

******************

Conférence d’ouverture

D’un changement à l’autre, pourquoi, vers où, quel en est le sens? 
Par Diane Bégin, gestionnaire à la retraite et consultante dans le domaine des personnes handicapées. Directrice générale, Fédération québécoise des centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement, de 2009 à 2012.

Nous possédons maintenant un coffre à outils complet pour agir de façon concertée et ce tant le domaine de la santé et des services sociaux que dans les autres secteurs d’activités.

Nous connaissons les besoins des enfants, des adolescents, des adultes, des aînés ainsi que de parents, de la fratrie et de leur entourage.

Nous avons au fil du temps recueilli des expériences nombreuses, développé des connaissances, documenté les conditions de réussite. Nous savons ce qu’il faut faire, quels moyens prendre, quels services offrir, quelles interventions privilégier.

Pourtant, les obstacles au développement des personnes, à leur pleine participation sociale et à l’épanouissement des familles sont encore bien présents limitant ainsi l’exercice des droits les plus fondamentaux.

Que nous manque-t-il pour progresser davantage?

La conférence tracera un survol des progrès réalisés ainsi que des principaux enjeux des prochaines années.

La conférence dégagera certaines perspectives pouvant favoriser l’atteinte de nos objectifs. Comment le partage, la mise en commun des énergies, des ressources permettront d’identifier des voies à suivre et des façons de faire entendre la voix des personnes, des familles et des autres personnes préoccupées et engagées dans ce parcours pour l’égalité des chances.

Depuis septembre 2001, Madame Bégin assumait, les fonctions de chef du Service des personnes handicapées à l’intérieur de la Direction générale des services sociaux du ministère de la Santé et des Services sociaux, où elle avait la responsabilité de voir l’élaboration, à la mise en oeuvre des politiques ministérielles et des plans d’action avec les Agences de la santé et des services sociaux, les organismes communautaires de même qu’avec les autres ministères et organismes publics concernés. Auparavant, elle oeuvrait au sein de diverses organisations en lien avec les personnes handicapées notamment à l’OPHQ et dans le milieu associatif.

Ses expériences professionnelles l’ont amenée, entre autres, à coordonner et élaborer la politique de soutien aux personnes présentant une déficience intellectuelle et aux familles; à mener les travaux du Plan d’action aux personnes présentant un trouble envahissant du développement et aux familles; à coordonner également les travaux du Plan d’action en déficience physique. Elle a également été impliquée dans la réalisation de dossiers stratégiques dont les opérations de réintégration sociale des personnes hébergées en milieu institutionnel; les ententes de gestion entre le Ministère et les Agences; la formation des intervenants en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement; le développement de l’institut universitaire en déficience intellectuelle, et bien d’autres.

Plus récemment, Madame Bégin a coordonné, pour le Ministère de Santé et des Services sociaux, les travaux du bilan de la politique de soutien aux personnes présentant une déficience intellectuelle et aux familles et la proposition d’actions structurantes à déployer pour le programme-services en déficience intellectuelle et en spectre du trouble de l’autisme.

*******************

Tarifs

Horaire du Congrès

Site officiel

Un langage onirique, sensible et coloré transcende cette 2ème biennale d’Art partagé

A lire sur le site Patrimoine de France:

2ème biennale d’Art partagé

Art partagé

Oeuvre d’Oster Marion © Art Partagé 2015

La manifestation « Art Partagé » attire toujours plus par sa singularité en la présence d’artistes originaux. Fantasmagorique, leur vision de l’Art nous connecte dans un Ailleurs, monde parallèle à partager en leur compagnie.
Un langage onirique, sensible et coloré transcende cette nouvelle édition

Du 18 avril au 17 mai 2015

Une totale liberté d’expression

Art brut, art différencié, art naïf, art thérapie, art singulier

On ne peut rester insensible à ces messages artistiques, différents de part leurs formes originales. Au-delà de l’obstacle du langage il est ici question d’une découverte insolite, originale et avant tout d’un contact humain.

Garder son âme d’enfant c’est la Clé de l’émotion

650 œuvres extraites d’une collection de plus de 55 créateurs internationaux majoritairement autodidactes, seront exposées. La manifestation imaginée par Jean-Louis Faravel, président de l’association œil-art*, dans l’idée de présenter des œuvres très originales par leur conception, leurs sujets, leurs procédés d’exécution,loin de la tradition, ou bien encore de la mode.

Pourquoi Art partagé ?

JPEG - 175.3 ko

« Art Partagé » de Diégo de Maury © 2ème biennale d’Art partagé

« une autre vision de l’art »

Parce que la moitié des artistes sont porteurs d’un handicap, moteur ou mental. Certains travaillent en atelier protégé où ils partagent leurs créations, et cet échange se poursuit lors des expositions.

La création implose, le dessin explose.

Des hommes, des femmes aux parcours singuliers qui viscéralement ont besoin d’exprimer les cernes ou le cœur d’une existence mordue par la solitude, la pauvreté, la marginalité, la maladie, la folie…. Quand les maux sont comprimés dans les replis de l’inconscient, que les mots ne sortent pas, l’Art, moyen d’expression, n’est pas un vain mot

Ces artistes affichent incontestablement un langage esthétique libéré des conventions, débridé de théories.

L’art prend le large

«  Faire partager une autre vision de l’art  » telle est l’ambition de l’Association oeil-art depuis sa
création en 2006, qui a pris l’initiative de nous embarquer dans une déferlante de tableaux, un océan
de curiosités artistiques du XXIème siècle sur l’Ile d’Oléron.

Informations pratiques

2ème biennale d’Art partagé

Du 18 avril au 17 mai 2015

Entrée libre

Vernissage le 18 avril 2015 à 18h30

Tous les jours de 14H30 à 18H30

Les samedi et dimanche 1er, 8, 14 et 15 mai de 10H30 à 18H30

– Salle polyvalente métamorphosée en galerie d’art
Saint Trojean les Bains

www.artpartage-oeilart.com

Pour aller sur l’Ile d’Oléron à Saint Trojean les Bains

- Par avion

Aéroport de La Rochelle/ Laleu

Tel : +33 (0)5 46 42 18 27 -+33 (0)5 46 42 30 26

www.larochelle.aeroport.fr

- En train

• Au départ de Paris, gare de Surgères.

• Au départ de Nantes, gare de Rochefort.

• Au départ de Bordeaux, gare de Saintes.

Informations SNCF – Tel : 36 35

- Par la route

• Depuis Paris : Suivre l’autoroute A10 – Sortie La Rochelle/Rochefort, puis Surgères /Rochefort / île d’Oléron.

• Depuis Bordeaux : Suivre l’autoroute A10 – Sortie 25 à Saintes, direction île d’Oléron.

• Depuis Nantes : Suivre l’autoroute – Sortie La Rochelle, suivre Marans / La Rochelle /Rochefort / île d’Oléron.

• Les ponts de la Charente à Rochefort, la Seudre à Marennes / La Tremblade et d’Oléron sont gratuits.

HanDUO, une série sur la complicité entre une personne handicapée et son auxiliaire de vie

A lire sur le site HanDuo:

Devenez les acteurs de la série HanDUO !

HanDUO

HanDUO est une mini-série qui mettra en scène la complicité hors du commun, drôle ou émouvante, qui s’est nouée entre une personne handicapée et l’auxiliaire de vie qui lui apporte une aide professionnelle et cruciale au quotidien. Si tel est le cas pour vous, racontez-nous ici votre histoire et tentez de décrocher vos rôles dans cette série événement diffusée prochainement sur France 3 Paris Île-de-France.

L’opération

HanDUO est une opération créée par Handéo visant à valoriser l’importance du rôle de l’auxiliaire de vie et des services à domicile dans le quotidien d’une personne handicapée.

Votre auxiliaire de vie et vous partagez des moments privilégiés au quotidien. Une relation solide et complice s’est tissée entre vous et vous a permis de développer une passion commune, des petites manies attachantes, des hobbies ou encore un mode de relation particulier.

Racontez votre histoire, vous serez peut-être sélectionnés pour réaliser son tournage.

Vidéo de présentation

Comment ça fonctionne ?

1. Vous formez un duo de choc avec votre auxiliaire de vie ?

On se dit de vous « les deux font la paire »… Bien plus qu’une aide à domicile, votre auxiliaire de vie est indispensable à votre quotidien et fait partie intégrante de votre famille… Ensemble vous êtes devenus des cadors de la cuisine, des champions d’échec ou encore des pros de la chanson ?
Partagez l’histoire forte qui vous lie avec votre auxiliaire de vie !

slide-5

2. Devenez auteurs, réalisateurs et acteurs de votre propre histoire dans la série HanDUO !

Si votre « HanDUO » est sélectionné votre histoire sera mise en scène, réalisée et produite à travers 5 épisodes diffusés sur votre chaîne France 3 Paris Ile-de-France.

3.Devenez auteurs, réalisateurs et acteurs de votre propre histoire dans la série HanDUO !

La série HanDUO sera alors diffusée sur France 3 Île-de-France sur les sites Internet d’handéo et de ses partenaires.

 ____________________

Merci @UrapeiNordPdC d’avoir attiré mon attention sur cette série.

Jeux olympiques spéciaux et Doha Goals 2015, partenaires logiques et naturels

A lire sur le site Donne ton avis:

Les Doha Goals 2015 partenaires des Jeux olympiques spéciaux de Los Angeles

Bastien LeRoux le 21 avril 2015

Doha Goals 2015

Du 25 juillet au 2 août 2015, plus de 7000 athlètes de 170 pays se retrouveront à Los Angeles pour une nouvelle édition des Jeux olympiques spéciaux. Cette compétition sportive internationale (ayant lieu tous les deux ans et alternant hiver et été comme les Jeux olympiques traditionnels) regroupe des athlètes amateurs d’élite ayant une déficience intellectuelle. Un événement qui met l’accent sur la participation de tous plus que sur l’exploit sportif et qui dans ce cadre, est apparu comme un partenaire logique et naturel des prochains Doha Goals, forum annuel organisé par la société Richard Attias et Associés à l’initiative du gouvernement qatari et consacré au sport comme facteur de développement économique et de progrès social.

Les Jeux olympiques spéciaux seront de retour aux Etats-Unis après 16 ans d’absence et attireront une nouvelle fois l’attention du public sur les talents et les capacités des personnes handicapées mentales. Plus de 200 millions de personnes dans le monde souffrent actuellement d’une déficience intellectuelle, ce qui en fait le plus grand groupe de handicap dans le monde entier. Une déficience qui traverse les lignes raciales, ethniques, éducatifs, sociales et économiques, et peut se produire dans n’importe quelle famille.

Pour l’occasion, la quatrième édition du forum international Doha Goals se tiendra donc de manière exceptionnelle à Los Angeles du 25 au 27 juillet et abordera des thèmes divers et variés tels que la place des femmes et des jeunes dans le sport, les actions et initiatives de solidarité par le sport et la responsabilité sociale des entreprises dans ce domaine ainsi que le rôle du sport dans l’intégration des minorités.

Comme l’explique dans un communiqué le Cheikh Faisal bin Mubarak Al Thani, directeur exécutif des Doha Goals, « nous avons choisi cette année de collaborer avec les Jeux olympiques spéciaux, la plus grande organisation mondiale basée sur le développement par le sport, en particulier pour des personnes mentalement handicapées encore largement marginalisées. Mais notre partenariat ira au-delà de notre seule présence aux Jeux mondiaux, et couvrira des initiatives afin de promouvoir le sport comme un outil d’intégration sociale et sociétale pour tous ».

De son côté, Janet Froetscher, directrice des Jeux olympiques spéciaux, estime que les Jeux mondiaux spéciaux offriront en toile de fond une occasion parfaite de démontrer aux dirigeants économiques et politiques de notre monde, l’impact positif du sport pour la création d’une société favorisant l’intégration et le respect des communautés.

À ce jour, les Doha Goals ont réuni plus de 5000 participants venus de 70 pays afin d’évoquer la place du sport dans les grands défis sociaux et économiques mondiaux du 21ème siècle. Plus concrètement, un certain nombre d’initiatives ont déjà vu le jour prouvant ainsi que les Doha Goals ne sont pas que débats et échanges d’idées mais aussi et surtout des actions ancrées dans la réalité. On pense notamment à la construction d’un complexe multisports au Gabon, à Port Gentil, en partenariat avec l’équipementier Connor Sport et les autorités locales, ou au programme de développement de prothèses sportives soutenu par des champions paralympiques.

Crédits photo : Specials Olympics