Appel de candidatures du Prix À part entière

A lire sur le site de l’OPHQ:

Lancement de l’appel de candidatures du Prix À part entière

Soumettez votre candidature dès maintenant! Vous avez jusqu’au 19 septembre 2014!

 

Prix À part entière 2014, quatrième édition.

Il est arrivé, le temps de soumettre votre dossier de candidature au prestigieux Prix À part entière.

Pour sa 4e édition, le Prix À part entière récompensera des personnes et des organisations dans les quatre catégories suivantes :

  • individus;
  • organismes sans but lucratif;
  • municipalités et MRC;
  • ministères et leurs réseaux, organismes publics et parapublics.

Au total, 30 000 $ seront offerts en bourses. Tous les lauréats et les lauréates recevront un trophée du Musée du bronze d’Inverness.

L’objectif du Prix À part entière

Le Prix À part entière rend hommage à des personnes et à des organisations qui contribuent à accroitre la participation sociale des personnes handicapées.

Encourager les initiatives personnelles et collectives, récompenser les actions concrètes, c’est également inspirer tout un chacun à poser des gestes significatifs à l’école, au travail et dans la communauté.

Derrière le Prix, une politique gouvernementale

Agir à réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées, c’est bâtir, un geste à la fois, une société plus inclusive.

En juin 2009, le gouvernement du Québec a adopté la politique À part entière : pour un véritable exercice du droit à l’égalité. Destinée à l’ensemble des acteurs publics et privés du Québec, cette politique a pour but d’accroître, sur un horizon de dix ans, la participation sociale des personnes handicapées.

Ensemble, relevons le défi de rendre le Québec plus inclusif!

Commanditaires

L’Office tient à souligner l’apport des commanditaires du Prix À part entière, sans lesquels cet hommage ne pourrait avoir l’ampleur et la visibilité qu’il mérite.

Merci à tous nos commanditaires!

 

 

 

Mise à jour : 10 juin 2014

Ils se sont battus comme des champions!

A lire sur le site Special Olympics France:

La Gothia Cup accueille nos normands

Nos footballeurs normands issus de l’IME d’Ecouis (27) se sont envolés le 12 juillet direction la Suède pour participer au Kim Källström Trophy en fiers représentants de Special Olympics France.

Le Kim Källström Trophy fait partie de la Gothia Cup qui permet à des jeunes handicapés mentaux de pratiquer du football lors de cette grande compétition.

La Gothia Cup est une compétition de football créée en 1975, peu connue en France, elle est le plus grand tournoi mondial junior, avec 1600 équipes et 30 000 participants.

Le Team représentant Special Olympics France était accompagné par 2 salariés du Groupe SKF France.

Pour nos jeunes sportifs le rythme fut dense !

Samedi : visite et découverte de Göteborg.

Dimanche : visite des sites et rencontre amicale avec les autres équipes. Shooting photo et coupe du monde oblige : Soirée foot pour regarder la finale !

Dès le lendemain le sport reprend avec d’abord le divisionning puis les matchs.

Les résultats :

Divisionning
Lundi 14 :
France / Costa Rica : 2-0 (buteurs : Ibrahima et Medhi)
France / Lituanie : 0-0

Matches
Mardi 15 :
France / Suède : 0-1
France / Russie : 0-1

Mercredi 16 :
France / Costa Rica : 0-0
France / Danemark :  0-2

Jeudi 17 :
France / Suède : 0-4

Pour avoir les détails des actions c’est ici.

Après s’être battus comme des champions jusqu’au jeudi matin, l’après-midi a accueilli la remise des récompenses à Eden, centre principal de la Gothia Cup.

La France finie 4ème… mais avec le sourire.

Ensuite, place au temps libre en centre ville de Göteborg pour souffler un peu, avant de rentrer tranquillement en France.

Bravo à tous !

Après la victoire contre le Costa Rica en divisionning – On est fiers !

Rencontre avec Tom Johnstone, Président Directeur Général du Groupe SKF

Des pictos magnétiques, une idée géniale!

A voir sur le site Ideopicto:

… c’est quoi?

IDÉO est un jeu de pictogrammes prêt à utiliser. Aucun bricolage n’est requis : rien à imprimer, rien à découper, rien à coller. Ne nécessite ni velcro, ni ruban adhésif, ni colle. Ils sont portatifs, durables et magnétiques.

Les illustrations sont simples, épurées et ludiques, permettant de créer une foule de séquence, un horaire de la journée ou des scénarios sociaux.

Ce concept portatif convient autant à la maison que pour les sorties.

Notre mission est de faciliter la communication et l’intégration sociale des personnes qui éprouvent des difficultés de communication et de socialisation.

IDÉO convient à tous les enfants ayant besoin d’un coup de pouce avec la routine au quotidien, ainsi qu’aux intervenants d’enfants atteints d’un trouble dans le spectre de l’autisme (TSA) ou tout autre trouble relié à la communication ou à l’apprentissage.

****************************

Exemple du produit:

Jeu complet

Le jeu complet comprend :

  • Plus de 470 pictogrammes magnétiques
  • 2 accroche-portes magnétiques verticaux recto-verso
  • Une trousse portative avec mini-support magnétique
  • 6 pictogrammes vierges
  • un marqueur à essuyage à sec
  • un mousqueton et une lanière
  • Un système de rangement pratique
  • Prêt à utiliser : aucun bricolage ou assemblage nécessaire
  • Illustrations simples qui permettent de créer une foule de séquences ou de scénarios sociaux
  • Concept portatif : pour la maison ou les sorties

99,95$

Martine Létourneau liked this post

Publication – Méthodes de recherche dans le champ des déficiences intellectuelles

A lire sur le site des Éditions Peter Lang:

Méthodes de recherche dans le champ de la déficience intellectuelle

Nouvelles postures et nouvelles modalités

Année de publication: 2014

Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien, 2014. 232 p.
ISBN 978-3-0343-1501-2 br.  (Softcover)
ISBN 978-3-0352-0252-6 (eBook)

disponible Softcover
disponible PDF

Discipline(s)

Épistémologie et histoire des sciences

Texte de présentation

Cet ouvrage jette un regard neuf sur les méthodes de recherche dans le champ des déficiences intellectuelles. Il aborde différentes manières de rendre compte scientifiquement des questions relatives à la déficience intellectuelle et s’intéresse aux postures et méthodologies nouvelles à une période marquée par la transformation des paradigmes du handicap.
Des thèmes comme l’articulation entre la réflexion épistémologique et le choix des dispositifs et des méthodes, les défis liés à la construction et la validation des outils ou stratégies innovantes, la place de la personne avec une déficience intellectuelle dans la recherche ou encore les précautions à prendre pour respecter son droit à la protection et à la participation sont au cœur de ce livre. Les auteurs esquissent les contours de postures nouvelles tant dans la recherche comparative que dans les plans expérimentaux à cas unique, la recherche qualitative ou la recherche collaborative et émancipatoire. Conçu comme un manuel, chaque chapitre est accompagné d’exemples tirés de travaux scientifiques publiés, d’un choix de lectures et finalement d’exercices permettant l’approfondissement.

Contenu

Contenu : Daniel Mellier : Les méthodes de comparaison dans le champ des déficiences intellectuelles – Geneviève Petitpierre/Jean-Luc Lambert : Les protocoles expérimentaux à cas unique dans le champ des déficiences intellectuelles – Geneviève Petitpierre/Maryvonne Charmillot D’Odorico : La recherche qualitative dans le champ des déficiences intellectuelles – Mireille Tremblay/Isabelle Hudon : La recherche participative et émancipatoire en déficience intellectuelle : vers une éthique de la citoyenneté – Jean-Jacques Detraux : La place de la personne en situation de handicap dans la recherche : quels principes éthiques?

Auteur(s)/Responsable(s) de publication

Geneviève Petitpierre est professeure de pédagogie spécialisée à l’Université de Fribourg (Suisse). Ses travaux scientifiques s’appuient sur des protocoles de tradition variée (méthodes à cas unique, recherche qualitative ou collaborative). Elle s’intéresse aux dispositifs d’apprentissage qui préparent la personne avec une déficience intellectuelle à vivre et interagir dans la communauté.
Britt-Marie Martini-Willemin, docteure en sciences de l’éducation, est collaboratrice scientifique à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’Université de Genève (Suisse). Elle s’intéresse à la participation sociale des enfants et des adultes avec déficience intellectuelle, au lien entre littéracie et déficience intellectuelle, à la collaboration parents-professionnels.

Une nageuse du programme des Olympiques spéciaux portera le drapeau aux Jeux du Québec

A lire sur le site de Nord Info:

Miori Hénault portera le drapeau laurentien

© Photo Michel Chartrand Miori Hénault portera le drapeau lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux du Québec. Elle pose ici en compagnie de Loran Tigg et Webster Hyppolite, le chef de mission des Laurentides.

C’est à Miori Hénault, une nageuse de Rosemère dans le programme des Olympiques spéciaux, que reviendra l’honneur de porter le drapeau des Laurentides lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux du Québec de Longueuil 2014, qui aura lieu le 1er août.

Il s’agissait d’un choix tout désigné pour la Rosemèroise, originaire de Saint-Eustache, puisqu’elle a énormément de chances de monter sur le podium, elle qui a remporté quatre médailles lors des Jeux du Québec, l’été dernier, à Sherbrooke, soit trois d’or et une d’argent.

Plus récemment, elle a participé aux Jeux nationaux des Olympiques spéciaux à Vancouver. Elle était inscrite à sept nages et elle a grimpé sur le podium à six reprises et récolté une quatrième place.

À Longueuil, elle en sera à ses quatrièmes Jeux, elle qui était présente à Gatineau et à Shawinigan. Au total, elle a remporté six médailles.

Elle sera, certes, un bel exemple pour les autres membres de la délégation. «Je suis vraiment contente d’avoir été choisie pour porter le drapeau», a lancé une Miori Hénault très surprise de cette nomination. Sa mère, Mireille Lanoie, parlait d’une belle reconnaissance.

Lire la suite.