L’accompagnement en termes d’éducation artistique pour des personnes en situation de handicap mental

A lire sur le site de Miroir social:

Accès à l’éducation artistique et au marché de l’art pour les personnes en situation de handicap mental et psychique.: 2ème édition du séminaire national « Art for All »

Tableau : Alessandro Martinello, Due done di Paul Gauguin, Acrylique sur papier, 85 x 38 cm (Rome)

par Bernadette Grosyeux 

Le séminaire national « Art for All » – 2ème édition se tiendra le mercredi 21 mai 2014 au Centre de la Gabrielle – MFPass à Claye Souilly (77).

Il est organisé en coordination par le Centre de la Gabrielle – MFPass et l’Institut Charles Cros et fait suite à la réflexion du 25 juin 2013, qui s’est déroulée à la Maison des Sciences de l’Homme Paris- Nord.

Cette journée correspond à la seconde étape française de la consultation européenne sur l’accès à l’éducation artistique et au marché de l’art pour les personnes ensituation de handicap mental et psychique.

Quels principes éthiques doivent guider le travail des facilitateurs d’art ?

Comment adapter les formations pour permettre l’intégration professionnelle et l’épanouissement des personnes en situation de handicap ?

Comment préparer le développement de formations professionnelles pour les médiateurs artistiques ?

Comment garantir l’accès aux musées et à la formation, dans une démarche de respect des artistes en situation de handicap par le marché de l’art ?

Les conclusions et propositions communes, serons portées  à  Bruxelles le 21 novembre 2014 lors de la conférence européenne finale « Art for All ».

Le séminaire du 21 mai s’articulera autour de :

- la découverte de l’approche innovante de l’Atelier Couleurs et Création du Centre de la Gabrielle, où vous pourrez dialoguer avec les artistes en situation de handicap et les professionnels associés.

- une réflexion collective à travers des exposés, des propositions et des débats.

Contacts et inscriptions : helene.paveto-martinez@gmail.com

Les championnats de France de basket sport adapté du 6 au 8 juin prochain

A lire sur le site de La Dépêche:

Le handicap prend la balle au bond

Ils seront 540 joueurs à se rencontrer pendant trois jours sur les terrains de l’Agglo./Photo Jean-Michel Mazet

Sept communes de l’agglomération accueillent les championnats de France de basket sport adapté du 6 au 8 juin prochain. Une discipline dans laquelle l’Aquitaine brille.

Sport adapté et non pas handisport. Le raccourci peut être facile dans les esprits des non-initiés mais la différence est importante. Les 540 sportifs qui se rencontreront, du 6 au 8 juin prochain, dans l’agglomération agenaise, souffrent de handicap mental. Le sport adapté est d’ailleurs plus représenté en France que le handisport au niveau du nombre de licenciés, avec 50 000 membres contre 25 000. En Lot-et-Garonne, ce sont 750 licenciés qui pratiquent leur passion dans seize associations sportives.

Aménagement du jeu

Et parmi elles, elles sont trois Lot-et-garonnaises qui vont se frotter aux meilleures équipes de France lors de ces championnats portés par le Comité départemental de sport adapté (CDSA) : Monclar-d’Agenais (D3), La Poussonnie (Foyer de Frespech, D3) et l’AS Lafitte-sur-Lot. Ces équipes rencontreront 47 autres formations venues de vingt régions différentes pour une grande fête du basket placé sous le signe de l’égalité. «Dans les esprits, les personnes atteintes de handicap physique ou mental ne peuvent pas faire de sport», déplore Jean-François Wahl, président du Comité d’organisation local (COL). «Nous voulons mettre en avant le bien que le sport leur apporte pour leur santé et leur tête. Ce sont des gens qui ont pratiqué le basket toute l’année, qui ont participé à des phases qualificatives.»

«Région dynamique»

Les qualifiés en D1 jouent d’ailleurs avec les mêmes règles que les valides. Des aménagements au niveau du jeu sont en revanche mis en place pour les D2 et D3. Un aménagement du temps est également incorporé afin de permettre l’enchaînement des matches. Les différentes parties se dérouleront donc en quart-temps de quatre minutes. L’an dernier, les championnats s’étaient déroulés à Dax. Cette année encore, l’Aquitaine a encore la chance d’accueillir l’événement. Et ce n’est pas vraiment une surprise pour les organisateurs. «Nous avons un championnat fort dans la région avec vingt-sept équipes», explique Laurie Castagnos, du COL. «La Ligue Aquitaine est la première de France. C’est une région très dynamique en ce qui concerne le sport adapté.» Le CDSA du Lot-et-Garonne a pu compter sur l’agglo pour la mise à disposition des salles. Et l’arrivée de ses basketteurs venus de tout le pays est aussi une bonne occasion de mettre en avant le département. Les différentes équipes logeront à l’ENAP mais aussi dans les hôtels, gîtes ou encore camping des environs. Mais ce week-end de juin, ce sera aussi et surtout au Lot-et-Garonnais de répondre présent dans les gradins pour soutenir les joueurs.


Les sites des championnats

Les championnats de France se dérouleront dans 11 salles :

Le centre omnisports Jacques Clouché et la halle des sports Chaussard à Boé, les collèges Ducos-du-Hauron et Dangla, et le stadium à Agen, Théophile-de-Viau au Passage, la salle La Rocal à Bon-Encontre, Grandfonds 1 et 2 à Castelculier, la salle de Layrac et enfin le site de Foulayronnes.

Kevin Pinto

Un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) pour assurer la sécurité financière à long terme

A lire sur le site de L’Agence du Revenu du Canada:

Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI)

Un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) est un régime d’épargne visant à aider les parents et d’autres personnes à accumuler de l’épargne et à assurer ainsi la sécurité financière à long terme d’une personne qui a droit au crédit d’impôt pour personnes handicapées.

Les cotisations à un REEI ne sont pas déductibles d’impôt et peuvent être faites jusqu’à la fin de l’année où le bénéficiaire atteint l’âge de 59 ans. Les cotisations retirées ne sont pas incluses dans le revenu du bénéficiaire lorsqu’elles sont payées à partir d’un REEI. Cependant, la Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité, le Bon canadien pour l’épargne-invalidité et les revenus de placements accumulés dans le cadre du régime et les montants de transfert par voie de roulement sont inclus dans le revenu du bénéficiaire aux fins d’impôt lorsqu’ils sont payés à partir du REEI.

Sujets

*******************************

Voir aussi  un Petit lexique pour le REEI publié dans La Presse.

Un tournoi de foot à cinq

A lire sur le site de La Dépêche:

Aurignac. Le sport est le meilleur facteur d’intégration des handicapés

L’équipe du Comtal sports club./Photo DDM

Le comité de la Haute-Garonne de sport adapté organisait, hier, son grand rassemblement sur les installations du stade d’Aurignac.

Chaque année, ce tournoi de football donne la possibilité à des personnes en situation de handicap mental ou psychique de se mesurer individuellement et collectivement.

Ils étaient une centaine, hier, à représenter plusieurs structures spécialisées dans l’accueil des adultes handicapés : Fenouillet, Saint-Orens, Baziège, Salies-du-Salat (le Bosquet et Notre dame des Monts) Balma, Saint-Gaudens, et les deux établissements d’Aurignac (le Rieutort et le Comtal).

La matinée fut consacrée à un tournoi de foot à cinq pour ceux qui sont familiarisés avec le ballon rond et à des ateliers pour ceux qui sont plus en difficulté.

Une remise de récompense a clôturé ce rassemblement sportif à la mi-journée avant un pique-nique pris sur l’herbe.

Régis Farré, président du comité départemental de sports adaptés, et Jean Luc Lacomme, responsable du Comtal sports club, assurent : «Cette journée a démontré l’importance de rassembler autour du handicap et du football qui développe le sens de l’effort et de la maîtrise de soi. La pratique du sport est le meilleur facteur d’intégration et de reconnaissance».

Le tir et le tir à l’arc

A lire sur le site du Journal de Saone-et-Loire:

20 participants ont découvert le tir et le tir à l’arc

Les tireurs en ateliers ludiques. Photo J. M. (CLP)

Le Comité départemental du Sport adapté de Saône-et-Loire organisait ce jeudi une journée de promotion pour les personnes en situation de handicap mental, intellectuel et psychique.

Le Comité départemental du sport adapté de Saône-et-Loire organisait jeudi une journée de promotion pour les personnes en situation de handicap mental, intellectuel et psychique. À Mâcon, une vingtaine de participants ont découvert au stand de tir de Champlevert, avec la Société des tireurs mâconnais et La compagnie des archers, le tir et le tir à l’arc. 19 participants de l’ATL Baudin de Montceau et l’IME d’Hurigny et le Foyer des Luminaires étaient présents. Cette rencontre s’est déroulée sous la forme d’ateliers ludiques autour des activités tir au pistolet, tir à la carabine et tir à l’arc.

Jean-Maurice Maréchal, président du Comité départemental sport adapté 71 et M.-P. Ravet, agent d’animation et de développement du CDSA 71, ont remercié la Société des tireurs mâconnais et sa présidente Mme Wexler et la Compagnie des archers par M. Champion.