Jean Rêve Encore est un projet de fond

À lire sur le site Actu.fr Bretagne:

Festival de Bobital : un spectacle émouvant sur la différence

L’Armor à sons, du 6 au 8 juillet à Bobital, s’ouvrira dès le jeudi 5 avec Jean rêve encore. Un spectacle de chant et de théâtre qui intègre 50 adultes en situation de handicap.

Jean

« Une jeune femme atteinte de trisomie 21 danse à un certain moment, c’est un des passages les plus émouvants du spectacle », explique Xavier Tréhorel, président de Rire et faire rire et membre de l’association Bowidel (©-)

« C’est l’histoire de Jean, il a perdu sa maman avec qui il vivait, et se retrouve obligé de trouver un endroit pour finir sa retraite. Il devient le nouveau pensionnaire de « La vie en rose », un lieu pour anciens un peu déjantés, raconte Xavier Tréhorel, président de la troupe amateur Rire et faire rire et de l’association Bowidel, chargée de l’animation socio-culturelle du festival de Bobital. Le spectacle aborde la vieillesse sous un aspect comique et est ponctué de chansons amenées par des transitions théâtrales. Jean retrouvera son amour de jeunesse au hasard des péripéties. »

(…)

Les 18 chanteurs du groupe vocal amateur Maniafoly, d’Yffignac, et six acteurs de la troupe de théâtre Rire et Faire rire, d’Hillion, ont écrit et monté ce spectacle de toutes pièces en septembre 2015, et l’ont joué quatre fois en 2016, à guichets fermés.

C’est alors qu’intervient Domitille, jeune salariée à la blanchisserie de l’Esatco (établissement et service d’aide par le travail) de Ploufragan, en situation de handicap. Passionnée de chanson française, elle suit depuis des années les spectacles de Maniafoly et manifeste son désir d’y prendre part.

« L’idée a surgi qu’elle puisse jouer avec nous. On a tous été évidemment d’accord. » Fin 2016, Maniafoly vient présenter le spectacle au repas de fin d’année. « Un tiers de l’établissement a souhaité participé, soit une cinquantaine d’adultes, entre 20 ans et 60 ans ! On a eu un moment de panique, se souvient Bérangère Solami, directrice adjointe de l’Esatco de Ploufagran. Finalement, on a adapté. On a découpé le spectacle en huit groupes pour que chacun n’ait que 4 ou 5 chansons à apprendre, un seul costume, une seule entrée sur scène. » Un travail collectif se met en place, chacun choisit s’il souhaite intervenir sur le chant ou sur le théâtre, et les répétitions s’enchaînent durant des mois à l’Esatco.

« Complètement dingue ! »

« Ce sont toutes des personnes touchées par un handicap mental, certains ont aussi du mal à se déplacer. On a fait en sorte de les intégrer sans les mettre en danger, on a créé des binômes », explique Xavier Tréhorel.

Le 10 octobre dernier, cette nouvelle mouture de Jean rêve encore est jouée à L’Hermione de Saint-Brieuc, devant 1 200 spectateurs. Un carton plein. « La réception du public a été absolument incroyable, complètement dingue ! Des rires, des pleurs, le régisseur m’a dit qu’il n’avait jamais vu ça ! » « Les personnes étaient fières, d’une fierté humble, sans euphorie. Certaines choses qui étaient bloquées ont trouvé des clés », reprend Bérangère Solami.

(…)

« Ce qu’on retiendra, c’est le sourire incroyable des adultes handicapés quand ils nous voient et surtout quand ils sont sur scène. Ils en parlent encore, ils n’ont rien oublié du spectacle d’octobre. Jean Rêve Encore est un projet de fond qui met en avant le coeur du réacteur du festival, autour du vivre ensemble, de la différence. »

Jean rêve encore, jeudi 5 juillet, à 20 h 30, sous le chapiteau du festival à Bobital (ouverture des portes à 19 h 30). Réservations sur www.asso-bowidel.fr/billetterie/ Tarifs : 20 € et 10 € (-12 ans). Jauge de 600 places.

Lire l’article complet ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *