France – Fête des amis de l’Arche à Brest

À lire sur le site Le Télégramme:

Handicap. Journée festive pour L’Arche à Brest

Brest

La visite guidée du cimetière des Carmélites (anciennes occupantes du bâtiment) a été très appréciée.

Samedi, L’Arche à Brest Jean Vanier organisait sa première fête des amis. La journée a commencé par l’assemblée générale de l’association, puis une inauguration : celle de la rénovation et l’extension de l’accueil de jour.

L’association L‘Arche à Brest Jean Vanier a tenu son assemblée générale samedi. Dans ce cadre, elle a également inauguré la rénovation et l’extension de l’accueil de jour.

Philippe Roudaut, directeur, explique : « Cette extension nous permet d’avoir dix places supplémentaires en accueil de jour. Nous avons ici une capacité totale de 28 résidents adultes avec handicap mental : 14 internes et 14 externes. Tous partagent ici des activités artistiques, de loisirs et manuelles. C’est un lieu où ils peuvent exprimer leurs talents et prendre leur place dans le monde. Notre leitmotiv est d’aller vers les autres ».

Trente-deux activités différentes

« Lors de la fête des amis, cet après-midi (samedi, NDLR), nous proposons aux visiteurs de découvrir les productions artistiques des résidents, comme l’exposition de tableaux, poursuit-il. Il y a également une activité musicale et un salon de thé. À l’extérieur, nous faisons découvrir le site avec, notamment, son cimetière des Carmélites. Il y a des animaux : moutons d’Ouessant, chèvres, poules et abeilles. Cela permet aux personnes en situation de handicap de prendre des responsabilités et d’élargir leurs centres d’intérêt. »

Florian Maierhofer est un des permanents.

« Je suis ici à mi-temps et propose de pratiquer la peinture, la mosaïque, la photo… Il y a 32 activités différentes. On donne un questionnaire et les personnes choisissent. Chacun a un don, et nous sommes là pour que les résidents puissent exprimer leurs talents. Il y a aussi du sport, de l’éducatif, du jardinage, de l’artisanat avec des intervenants extérieurs. On se déplace beaucoup : au Spadiumparc, à la chèvrerie de Baradozic, au centre équestre de Guilers, au cinéma… ».

D’autres projets

Parmi les visiteurs, Marc et Sylvie venus de Daoulas. « Nous sommes ici car nous sommes inquiets pour l’avenir de notre fille Angèle. Atteinte d’un retard mental, elle a bientôt 22 ans et elle est actuellement à l’IME de Kerlaouen, à Landerneau. Avoir une place en foyer de vie, c’est compliqué. En tant que parents, nous sommes bien obligés de trouver une solution. Ce lieu est reposant et joli. Il correspondrait car nous voudrions une structure familiale », témoigne Sylvie.

(…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *