Les Inventuriers, 19, rue de la Chambre-aux-deniers, à Angers

À lire sur le site Ouest-France:

Angers. Ces assistants maternels vont accueillir des enfants extraordinaires

Inventuriers

Christophe, Céline et Aline ont plusieurs années d’expérience dans la prise en charge du handicap mental et la petite enfance. | Ouest-France

Une maison d’assistants maternels à destination d’enfants en situation de handicap mental va bientôt ouvrir ses portes à Angers. Trois professionnels passionnés portent ce projet novateur.

Des jeux colorés dans le salon, une grande baignoire comme piscine, un coin lecture rempli de coussins… Un paradis pour les enfants, comme on en voit fleurir dans de nombreuses villes.

Depuis 2010, les assistants maternels peuvent se regrouper dans un local pour exercer ensemble leur métier. Mais cette bâtisse de 140 m², située au cœur du quartier du Lac-de-Maine, n’est pas une maison d’assistants maternels (MAM) comme les autres. Dans quelques jours, Céline Reucheron, Christophe Groleau et Aline Martin y accueilleront des enfants en situation de handicap mental. Une première dans le département.

Un manque à combler

Le handicap mental, ces trois éducateurs connaissent. Ils travaillent ensemble dans un institut médico-éducatif (IME) avec des adolescents déficients intellectuels. C’est au contact des parents que le projet a germé dans leur esprit. « Nous nous sommes rendu compte qu’ils ne disposaient d’aucun mode de garde approprié, argumente Céline Reucheron. Les effectifs des crèches ne permettent pas aux jeunes handicapés d’être pris en charge correctement, et les assistantes maternelles peuvent se retrouver démunies car elles ne sont pas formées. »

Lorsqu’ils ont décidé de se lancer dans l’aventure, tout est allé très vite. « Notre projet a été accueilli de manière bienveillante et la Ville a été très réactive », souligne Christophe Groleau. La fermeture de la crèche de la Marelle, dans le quartier du Lac-de-Maine, tombe à pic. Angers Loire habitat propose les locaux aux trois éducateurs, et les premiers travaux de réaménagement commencent.

Du matériel spécialisé

Une subvention du Crédit mutuel et une campagne de financement participatif leur permettent d’investir dans les premiers équipements de leur MAM, baptisée Les Inventuriers. Il leur faut notamment du matériel spécialisé.

Une pièce de la maison sera entièrement dédiée à la stimulation sensorielle. « Ces enfants appréhendent leur environnement par les sens, encore plus que les autres », précise Christophe Groleau. Colonnes à bulles, fibres optiques, jeux tactiles… L’idée est d’en faire un lieu d’apaisement dans lequel ils pourront se rendre de manière ponctuelle et encadrée. L’importance des sens se déclinera aussi dans la salle de bains où trône une grande baignoire balnéo qui fera office de piscine.

Ouverture lundi 7 mai

La MAM des Inventuriers pourra accueillir simultanément jusqu’à neuf bouts de chou, âgés de 2 à 7 ans. Un petit effectif essentiel pour permettre aux assistants maternels de les accompagner au mieux. « Tous les enfants déficients intellectuels ne sont pas prêts à évoluer dans des gros groupes. » Christophe, Aline et Céline envisagent leur MAM comme une étape intermédiaire avant la vie en collectivité dans les établissements scolaires.

(…)

Lire la suite…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *