À Agen, troisième édition du Duo-Day

À lire sur le site Sud Radio:

À Agen, les personnes en situation de handicap veulent montrer leur force de travail

Agen

À Agen, le Duo Day permet aux handicapés de remettre un pied dans le monde de l’entreprise (©Christophe Bernard – Sud Radio)

Reportage Sud Radio. À Agen s’ouvre ce jeudi la troisième édition du Duo-Day, concept permettant à des personnes en situation de handicap de faire une journée d’immersion dans une entreprise. Explications.

La France est-elle en retard sur l’emploi des personnes handicapées ? Le département du Lot-et-Garonne tente en tout cas de favoriser cet emploi avec la troisième édition cette semaine du « Duo-Day« . Le principe est simple : permettre l’immersion dans une entreprise d’une personne en situation de handicap, accompagnée pour le coup par un salarié volontaire. Un concept né en Irlande et expérimenté depuis trois ans dans le département. Cette année et pour la première fois, le dispositif sera étendu à toute la France.

Handicapé mental en recherche d’emploi, François compte bien profiter de sa participation à son deuxième Duo-Day pour montrer sa très grande motivation. « J’aimerais travailler. J’ai travaillé dans les jardins, j’ai travaillé sur les voitures, j’ai fait les vitres, les jantes, j’ai fait tout le travail qu’on me demandait de faire…« , déclare-t-il à Sud Radio. Patrick, son éducateur, en rajoute une petite couche. « François arrive à faire beaucoup de travaux. Il peut faire les espaces verts, des déménagements, etc. Tout seul, le travail en lui-même serait difficile, mais si une entreprise arrivait à le prendre continuellement tous les jours avec une personne, ce serait une bonne aide. C’est quelqu’un qui peut beaucoup aider et qui sait faire beaucoup de choses« , insiste-t-il.

« Des personnes volontaires, qui ont une très grande envie de travailler »

Depuis trois ans, quatre salariés en situation de handicap ont été embauchés en CDI dans le Lot-et-Garonne. Pour Danièle Bonadona, présidente de l’association d’insertion Algeei, le « Duo-Day » peut favoriser une prise de conscience collective nécessaire selon elle. « Il est très important de se rendre compte que ce sont des personnes qui ont des compétences, une très grande envie de travailler et de s’intégrer. Elles sont très volontaires et aiment beaucoup le travail ! Les entreprises s’y retrouvent« , assure-t-elle.

(…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *