L’emploi de personnes déficientes intellectuelles mis en lumière suite à l’épisode Walmart

À lire sur le site TVA Nouvelles:

Des perles rares pour des centaines d’employeurs

Sophie Côté | Agence QMI  Publié le

emploi

Au Groupe TAQ à Québec, une entreprise adaptée qui fait des travaux de sous-traitance pour des clients comme Simons, Biscuits Leclerc et Chocolats Favoris, 70 % des quelque 260?employés sont des personnes qui présentent un handicap, dont plusieurs que l’on peut voir sur cette photo. Jean-François Desgagnés / Agence QMI

Des centaines d’employeurs aux quatre coins du Québec font le choix d’embaucher des travailleurs aux prises avec une déficience intellectuelle ou un autre handicap, une main-d’œuvre qu’ils considèrent comme dévouée, charmante et compétente.

Au moment où la multinationale Walmart est plongée dans une controverse pour avoir montré la porte à ces employés différents – avant de finalement reculer jeudi pour leur permettre de revenir au travail -, «Le Journal de Montréal» n’a eu aucune difficulté à trouver des exemples d’employés ayant un handicap qui font la joie de leur employeur.

Des entreprises satisfaites

Les employeurs de ces personnes différentes sont tous satisfaits du travail de leurs employés. Ils soulignent que ceux-ci contribuent à une bonne ambiance de travail par leur bonne humeur et leur dévouement, et qu’ils sont reconnaissants de faire partie d’une équipe de travail.

«Ils apportent un équilibre dans une équipe, ce sont des perles rares», mentionne Sandy Lalonde, propriétaire du Croquignolet, un traiteur de Québec qui compte deux personnes ayant un handicap dans sa petite équipe.

«C’est une main-d’œuvre disponible qu’on devrait utiliser plus», insiste le président du Regroupement des organismes spécialisés pour l’emploi des personnes handicapées (ROSEPH), Joseph Giulione, alors que le Québec, dit-il, traverse actuellement une pénurie de main-d’œuvre historique.

Certains obstacles

Il existe au Québec au moins trois façons d’intégrer les personnes handicapées au marché du travail.

Certains employeurs, comme Walmart, adhèrent à un programme de plateaux de travail ou de stages non rémunérés, d’autres leur accordent au moins le salaire minimum et une quarantaine d’entreprises sont subventionnées pour créer des emplois à la mesure de leurs limitations (voir plus bas).

Cette intégration au travail ne se fait pas si difficilement pour les employeurs, qui peuvent compter sur plusieurs organismes œuvrant en employabilité pour les personnes handicapées.

Certains employés potentiels sont freinés, eux, par la crainte de voir leur chèque d’aide sociale amputé, souligne M. Giulione.

«Une fois qu’on casse la mentalité selon laquelle ils ne sont pas capables de travailler, la grande majorité des employeurs avec qui on fait affaire nous rappellent pour en avoir d’autres», dit-il.

Trois façons d’intégrer les personnes handicapées au marché du travail au Québec

1. À l’image du cas Walmart

De l’intégration au marché du travail, non rémunérée, s’effectue par l’entremise de programmes coordonnés par le réseau de la santé auxquels participait Walmart.

La plupart des participants du programme de Walmart recevaient une allocation de 6 $ par jour.

2. Employés au moins au salaire minimum, comme chez BMR

Des employeurs embauchent des personnes présentant un handicap en faisant appel, ou non, à des subventions gouvernementales.

Chaque employé reçoit au moins le salaire minimum.

Des subventions salariales peuvent être offertes à l’employeur par Emploi-Québec.

3. Les entreprises adaptées

Ces entreprises, des organismes à but non lucratif ou des coopératives, créent des emplois pour les personnes ayant un handicap.

Elles sont reconnues par Emploi-Québec et doivent employer au moins 60 % de personnes présentant un handicap.

Elles reçoivent des sommes par l’intermédiaire du Programme de subventions aux entreprises adaptées.ENCADRÉ

Quelques chiffres

(…)

Lire la suite…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *