Le programme Special Olympics Healthy Athletes®

À lire sur le site Special Olympics:

Healthy Athletes

Ci-dessus : Lavage des mains en Afrique
Un secteur des services de santé Special Olympics en pleine croissance, met l’accent toute l’année sur les habitudes de vie saines. Dans une école à Lilongwe, au Malawi, les élèves ont appris à utiliser un dispositif appelé « tippy tap », un moyen moins coûteux pour les personnes n’ayant pas accès à l’eau courante, de se laver les mains de manière efficace. Se laver correctement les mains permet d’éviter la propagation des maladies. La leçon a été présentée par Special Olympics, en partenariat avec Catholic Relief Services.

Fournir des services de santé dans le monde entier aux personnes les plus défavorisées

Et si vous pouviez aider des millions de personnes dans le monde qui souffrent inutilement de douleurs et de maladies chroniques, de cécité et de perte d’audition, qui ont une courte espérance de vie, ou sont atteintes d’autres problèmes de santé ?C’est là notre objectif de chaque jour.

Programmes de services de santé de Special Olympics

Avec plus de 1,6 million d’examens gratuits offerts dans plus de 130 pays, le programme Special Olympics Healthy Athletes® fournit aux athlètes des services et des informations concernant la santé, dont ils ont cruellement besoin. Dans ce processus, Special Olympics est devenu la plus importante organisation de santé publique dans le monde, dédiée au service des personnes ayant une déficience intellectuelle.

Au fil des ans, les programmes de services de santé de Special Olympics ont permis d’améliorer la santé de nos athlètes et, dans de nombreux cas, ont profondément changé, ou même sauvé, leur vie.

Moise Ahoussimou, un pauvre garçon vivant en Afrique occidentale, ayant une déficience intellectuelle et pratiquement aveugle, constitue un exemple. Tandis qu’il travaillait comme bénévole dans le programme Special Olympics Healthy Athletes, un médecin a réalisé que la cataracte était à l’origine de la cécité de Moise. Une opération simple a été organisée, et Moise en est sorti avec la vue restaurée. Il vit alors son père pour la première fois. « Je peux voir », dit-il à son père en lui saisissant la main, « Hé ! Papa, je ne savais pas que tu étais aussi grand ! »

320x370 Hadi Rahimi d’Iran

Hadi Rahami, un powerlifter Special Olympics originaire d’Iran, court sur place pour mesurer son rythme cardiaque, dans une clinique, lors des Jeux Régionaux Moyen-Orient et Afrique du Nord, au Caire, en Égypte.

660x370 Hadi Rahimi d’Iran

Au cours des mêmes Jeux Régionaux en Égypte, Hadi Rahimi dispute une compétition en powerlifting. Les entraîneurs Special Olympics s’assurent que les athlètes maitrisent leur sport et sont bien entraînés, tandis que le programme Special Olympics Health fournit une compréhension et des informations supplémentaires nécessaires pour une vie saine.

Healthy Athletes

Lancé officiellement en 1977, le programme Healthy Athletes organise ses événements dans un environnement chaleureux et divertissant. Ce programme éduque les athlètes sur les choix d’un mode de vie sain et identifie les problèmes qui nécessitent un suivi complémentaire.

  • Malgré la croyance erronée selon laquelle les personnes ayant une déficience intellectuelle reçoivent des soins de qualité au moins égale à ceux reçus par les autres personnes, en réalité ils reçoivent souvent des soins inadéquats, voire aucun soin du tout.
  • Healthy Athletes possède la base de données la plus complète du monde pour les données liées à la santé des personnes ayant une déficience intellectuelle.
  • Grâce à Healthy Athletes, plus de 136 000 professionnels de santé ont été formés pour soigner les personnes ayant une déficience intellectuelle. Ces professionnels de la santé offrent des soins de meilleure qualité à des millions de malades. Special Olympics a ainsi distribué plus de 100 000 paires de lunettes de vue à des athlètes qui en avaient besoin.

Sept disciplines

Nous offrons des examens liés à la santé dans sept programmes : Fit Feet (podologie), FUNfitness (kinésithérapie), Health Promotion (meilleure santé et bien-être), Healthy Hearing (audiologie), MedFest (examen physique sportif), Special Olympics – Lions Clubs International Opening Eyes (vue) et Special Smiles (dentition).

Une opportunité de réaliser des miracles

Des miracles se produisent dans chaque clinique Special Olympics. Un dentiste bénévole de Californie a sauvé la vie de l’athlète Dustin Plunkett en découvrant un cancer dans sa cavité buccale. Après avoir reçu une prothèse auditive, l’athlète égyptienne Mariam Zakhary a entendu sa voix et celle de son entraîneur pour la première fois de sa vie. Des récits comme celui de Mariam ont inspiré des nations comme l’Égypte à étendre leurs services aux athlètes. Tous les athlètes Special Olympics d’Égypte reçoivent désormais des examens médicaux et des soins de suivi.

660x370 - Katerina Bates utilisant un couteau de cuisine

Special Olympics Mexique fait partie du programme Healthy Communities. Karina Bates, une athlète Special Olympics de Mérida, au Mexique, apprend à acheter et à préparer des aliments sains.

Healthy Communities

Les programmes Special Olympics de huit pays (Mexique, Pérou, Roumanie, Malawi, Afrique du Sud, Malaisie, Thaïlande et Kazakhstan) et de six États américains (Arizona, Floride, Kansas, New Jersey, Wisconsin et New York) testent actuellement le programme Healthy Communities. Plus de 13 000 athlètes ont participé à des événements destinés à améliorer leur bien-être et 3 000 athlètes ont reçu des soins de suivi après un examen effectué par Healthy Athletes, par des programmes agréés par Healthy Communities.

Healthy Communities

L’initiative Healthy Communities Special Olympics reprend essentiellement les principes du programme Healthy Athletes et les élargit d’une série d’événements ponctuels en une présence constante dans la vie de nos athlètes et de leurs familles, y compris des soins de suivi, des séances, un accès et une éducation sur l’amélioration du bien-être. Le programme Healthy Communities démontre clairement que la santé doit rester une priorité pour le mouvement Special Olympics.

Pour remédier aux inégalités liées à la santé, Special Olympics a formé plus de 136 000 professionnels de la santé et des étudiants, avant de les laisser retourner dans leurs communautés avec une connaissance plus pointue des personnes ayant une déficience intellectuelle et une plus grande volonté prendre soins d’elles. De nouveaux partenariats ont en outre été créés avec plus de 200 organisations, universités et prestataires de soins de santé au niveau local.

(…)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *