Martin prépare le CAP cuisine collective en trois ans

À lire sur le site Ouest-France:

Belz. Martin, jeune trisomique, apprenti en cuisine

 

 CAP cuisine

L’équipe de cuisine : Jenifer, Sylviane, Cyrile, Martin, Nicolas et Johan Jegousse de LADAPT | Ouest France

Martin, trisomique, se donne toutes les chances de réaliser son rêve, être cuisinier dans un établissement collectif. Sa bonne humeur contribue à créer une dynamique de succès.

Martin, jeune Belzois de 24 ans, vit avec une anomalie congénitale, la trisomie 21. Il se bat et met tous les atouts de son côté pour atteindre son rêve, préparer un CAP de cuisine collective.

«Depuis sa sortie de l’Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire) du lycée Ker Anna de Kervignac, Martin a réalisé des stages en cuisine collective. Cette expérience lui a permis de développer des compétences et une autonomie au travail. Il bénéficie d’une formation à la carte organisée par les structures qui le suivent», explique Johan Jegousse, conseiller en insertion professionnelle à au service graphique de LADAPT (L’association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées).

Un partenariat entre Plouhinec et Belz

Martin a signé un contrat d’apprentissage pour préparer le CAP cuisine collective en trois ans. Depuis début décembre, il est employé par la mairie de Plouhinec dans la cantine, qui ne prépare pas la cuisine, de l’école Saint-Marie à Locquénin. Pour compléter sa formation, il intervient tous les mercredis dans la cantine scolaire de Belz.

«Avec l’équipe en cuisine nous préparons tous les plats qui sont servis. Martin peut ainsi apprendre progressivement l’épluchage, la préparation, de façon à devenir autonome. Il est très coopératif et apprend avec bonne humeur», souligne Nicolas Hervoche, responsable du restaurant scolaire.

«Pour faciliter sa formation, un partenariat spécifique a été signé entre les mairies de Plouhinec et de Belz», précise Sylvie Le Galliotte, directrice générale des services à Belz.

Un projet pilote pour le CFA de Vannes

Martin dépend du Centre de formation d’apprentis (CFA) de Vannes, qui a créé un projet pilote avec une section spécifique pour personne trisomique. Pour la première année, ils sont quatre, avec le même handicap. Il est également suivi par la Mission locale d’Auray, qui l’accompagne en entreprise.

(…)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *