L’IME de Vitré dans ses nouveaux locaux

À lire sur le site Ouest-France:

Vitré. L’Institut médico-éducatif écrit une nouvelle page

Vitré

Un nom plus poétique, un nouveau site, des changements de pratiques… Un vent de renouveau souffle sur l’Institut médico-éducatif de Vitré, dont les locaux devraient être inaugurés en mars.

L’Institut médico-éducatif (IME) de Vitré a effectué sa rentrée scolaire dans ses nouveaux locaux. Et a changé de nom par la même occasion. L’IME La Baratière, situé boulevard de Châteaubriant, est devenu l’IME L’Étoile, désormais rue de Beauvais.

Les anciens locaux étaient «vétustes et inadaptés. C’était un besoin de déménager», justifie Brigitte Legrand. L’enseignante spécialisée apprécie son nouveau lieu de travail. «Il y a beaucoup de lumière, c’est important car les jeunes n’aiment pas être enfermés. C’est fonctionnel aussi. Les portes sont larges, il y a des pentes douces partout. On pourrait accueillir des enfants en fauteuil.»

Début septembre, quelques professionnels regrettaient que tout ne soit pas fonctionnel. Les jeux d’eau et les jeux extérieurs ont été posés fin septembre. «On voulait rentrer tout de suite en activité», justifie Sébastien Gélard, directeur du dispositif enfance Vitré qui regroupe l’IME et le Sessad (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile).

Des espaces dédiés

Des terrains multisports, une salle informatique… Une nouvelle salle «Snoezelen», démarche multisensorielle destinée aux enfants autistes, a aussi fait son apparition. «Elle n’est pas encore installée», constate Marine Mevel. L’éducatrice, qui fait partie des professionnels à avoir suivi une formation pour accompagner les enfants dans cet espace, a hâte de pouvoir l’utiliser. Elle sera aménagée «avant les vacances de la Toussaint», assure le directeur. L’établissement s’adapte ainsi au public. «Il y a de plus en plus d’enfants autistes depuis deux ans», remarque Sébastien Gélard. Sept sont accueillis au sein de l’IME.

Les jeunes «se sont vite adaptés»

Comment les enfants ont été inclus dans ces changements? «On a demandé aux enfants, à leurs familles et aux salariés de choisir un nom pour l’IME. Les parents et les professionnels ont ensuite voté pour L’Étoile», raconte Sébastien Gélard.

Pour ce qui est des nouveaux locaux, les jeunes ont visité les lieux avec les professionnels, puis avec leurs familles en juillet. «On en parle depuis tellement longtemps… Ils se sont vite adaptés.»

Et les professionnels? Ces nouveaux locaux entraînent «un changement des pratiques», explique le directeur. Cette réorganisation vise à «décharger les chefs de service et revaloriser les travailleurs sociaux et les éducateurs spécialisés». (…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *