Une collaboration inédite pour l’intégration au travail entre Loto-Québec et la Fondation Les Petits Rois

Loto-Québec            

À lire sur le site Cision:

La Fondation Les Petits Rois et Loto-Québec s’associent pour offrir une expérience de travail à 16 jeunes adultes atteints de déficience intellectuelle

Source  Loto-Québec   Oct. 27, 2017, 11:30 ET

MONTRÉAL, le 27 oct. 2017 /CNW Telbec/ – La Fondation Les Petits Rois et Loto-Québec s’associent dans le cadre d’un programme novateur d’insertion au travail. En vertu de cette collaboration, 16 jeunes de 21 ans, présentant une déficience intellectuelle modérée à sévère, avec ou sans troubles du spectre de l’autisme, réaliseront un stage au sein de la société d’État en vue d’améliorer leur employabilité. Grâce à cette entente de cinq ans qui débute le 6 novembre prochain, ils se familiariseront avec le milieu du travail en étant constamment accompagnés d’un professionnel. Réunis au siège social de Montréal dès la semaine prochaine, ils y accompliront à temps plein diverses tâches administratives et d’entretien ménager léger.

Il s’agit pour l’organisme d’une quatrième initiative du genre, qui fait suite à des projets menés avec le détaillant Le Château, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Cirque du Soleil. En tout, 17 personnes ont pu acquérir une expérience professionnelle stimulante, encadrée et sécuritaire.

Pour Loto-Québec, cette collaboration avec la Fondation s’inscrit dans son plan quinquennal sur la commercialisation responsable, lancé en 2015. Ce plan illustre l’évolution de la Société et l’intégration de plus en plus importante des principes de développement durable dans son modèle d’affaires. Des actions concrètes dans toutes ses sphères d’activité répondent à des enjeux sociétaux, comme celui de l’intégration au marché du travail des jeunes adultes atteints de déficience intellectuelle.

« Dans le cas de Loto-Québec, nous allons encore plus loin », explique Vânia Aguiar, présidente de la Fondation. « Auparavant l’accessibilité à un plateau de travail était réservée aux jeunes ayant une déficience légère. Cette fois-ci, et pour la première fois, ceux ayant une déficience sévère en feront partie. » Le programme scolaire a vu le jour grâce au Centre Champagnat, une école pour adultes de la CSDM (Commission scolaire de Montréal), qui a vu dans ce projet de stage la possibilité d’intégrer les déficients intellectuels plus lourds. Un autre partenaire important de cette réalisation est le  CIUSSS Centre-ouest-de-l’Île-de-Montréal, qui a fourni l’accompagnement permettant l’inclusion des jeunes dans la communauté.

Mme Aguiar ajoute qu’un partenariat de ce type s’avère majeur, car il procure un épanouissement encore plus poussé dans un milieu sécuritaire, où l’accueil fait vite oublier les différences. « Nos jeunes auront l’occasion de vivre une expérience réelle au sein d’une organisation qui leur donnera la chance, après cinq ans, d’intégrer le marché du travail. L’accueil réservé par Loto-Québec nous permet de croire à un avenir meilleur pour eux. »

Une telle avancée signifie aussi le déploiement d’un encadrement rigoureux : transport sécuritaire, accompagnement constant dès l’arrivée sur les lieux de travail, établissement d’un cadre propice à l’apprentissage des tâches. Un projet de cette envergure ne peut être mené sans l’engagement ni le savoir-faire de plusieurs personnes. Les équipes des ressources humaines et de la responsabilité sociétale, par le biais du programme Tous gagnants, ont pris en main le projet et l’ont mené à terme. « Je suis heureux que notre organisation contribue activement au développement de jeunes adultes atteints de déficience intellectuelle en leur offrant l’occasion de s’épanouir dans le monde du travail », souligne André Dumouchel, vice-président corporatif aux ressources humaines à Loto-Québec.

« Je suis très fier que Loto-Québec s’associe à cette fondation, dont la cause me touche personnellement. C’est un projet humain qui nous sensibilise à la réalité de la déficience intellectuelle, en plus de donner la chance à ces jeunes adultes de devenir les acteurs de leur propre vie », commente Fabrice Briatte, chef de projet de la création et du développement à Loto-Québec.

Rappelons qu’à la fin du cycle scolaire, soit à l’atteinte de ses 21 ans, un adulte souffrant d’une déficience plus sévère sera en attente pour obtenir des services comme l’intégration à la communauté et le maintien de ses acquis. La Fondation Les Petits Rois les accompagne donc pendant tout leur cheminement scolaire et postscolaire. Son équipe épaule d’ailleurs les décideurs gouvernementaux et ceux en milieu scolaire afin de mettre sur pied des projets éducatifs et professionnels destinés à ces jeunes.

Par ailleurs, la Fondation a tenu le 25 octobre la 16e édition de son encan-bénéfice, qui lui a permis de recueillir 167 000 $. Il s’agit d’une somme record pour la fondation, qui lui permettra de poursuivre dans ses nombreux projets.

Petitsrois.org

Photos du 16e encan-bénéfice de la Fondation : https://app.box.com/s/16g2o1yutom7koks71dmra3gd6hb3zmw

Lien vers le clip sur la page Facebook : https://www.facebook.com/fondationlespetitsrois

SOURCE Loto-Québec

Renseignements : Renseignements et relations médias Fondation les Petits Rois : Caroline Cossette, attachée de presse, 514 918-2116, caroline@groupeck7.com; Renseignements Loto-Québec : Patrice Lavoie, Directeur corporatif des affaires publiques, des relations de presse et des médias sociaux, Loto-Québec et ses filiales, 514 499-5130, patrice.lavoie@loto-quebec.com, twitter.com/patricelavoie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *