Les Papillons blancs de Lille habillent la station V’Lille Rihour

À lire sur le site Les Papillons Blancs de Lille:

La station V’Lille Rihour enfile une petite laine !

V’Lille Rihour

En partenariat avec Keolis Lille, les associations Les Papillons Blancs de Lille et Cultures du Cœur Nord-Pas-de-Calais ont habillé la station V’Lille Rihour ce jeudi 26 octobre 2017. Une trentaine de personnes en situation de handicap mental travaillaient sur le projet depuis juin 2017.

Depuis juin 2017, une trentaine de personnes en situation de handicap mental accompagnées par les Papillons Blancs de Lille tricotent, crochètent, fabriquent des pompons… dans le but d’habiller les 20 bornes et la grande borne de la station V’Lille de Rihour. Encadrées par 4 professionnels de l’association ainsi que des bénévoles de l’association Cultures du Cœur, elles participent depuis plusieurs mois à des ateliers de yarn bombing pour recouvrir la station V’Lille Rihour.

Ce jeudi 26 octobre 2017, il aura fallu un peu moins de deux heures aux participants pour recouvrir les 20 petites bornes ainsi que la grande borne de la station.

500 heures de travail

Au total, près de 500 heures de travail auront été nécessaires pour l’aboutissement de ce projet artistique sur le thème de la rencontre. Cet événement hors du commun étonnera les passants. Il a également pour but de développer et valoriser les compétences des personnes en situation de handicap mental. Les participants étaient partie prenante d’une réalisation de grande ampleur qui n’a été possible que grâce aux efforts du collectif constitué.

Co-construit par les Papillons Blancs de Lille, Cultures du Cœur et Keolis Lille, le projet a également pour but de sensibiliser le grand public au handicap mental, créer une rencontre, des échanges avec les habitants de la métropole et usagers de la station V’Lille.

De fil en aiguille…

Le «?yarn bombing?» ou «?bombarder avec de la laine?» est une forme artistique née en Amérique latine en 2005 qui permet de se réapproprier l’espace public et de questionner les passants sur leur lieu de vie ou de fréquentation.

Ce qu’en pensent les participants


Michèle, Alain et Samia

Michèle, participante dans le cadre des activités Temps lib’ : « Je ne m’attendais pas à ce que cela soit si impressionnant ! Même si j’ai une petite préférence pour la broderie, j’ai passé plusieurs soirées, week-ends et vacances à tricoter pour le projet. »

Samia, participante de l’Esat de Seclin : « Je fais du crochet depuis l’âge de 14 ans. Pour ce projet, j’ai tricoté chez moi pendant les vacances mais aussi pendant les pauses, à l’Esat. Ce projet nous a donné des idées. Nous pourrions bien mener de nouveaux projets en lien avec le yarn bombing dans les prochains mois. »

Alain, participant dans le cadre de Temps lib’ : « Je faisais des pompons. Mon premier n’était pas terrible, tout mou, pas du tout serré. Après quelques mois de pratique, je peux réaliser 2 à 4 pompons en un après-midi. Maintenant que je maîtrise bien le pompon, j’aimerais apprendre à réaliser des personnages. »

(…)

 

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *