Sexualité, une jeune éducatrice spécialisée se questionne

Sexualité

À lire sur le site Huffpost – Le Monde:

Pourquoi tant de tabous autour du sexe des personnes en situation de handicap?

On ne leur explique pas. Ils sont dans l’incompréhension et moi aussi.

09/09/2017   Rose L. Volontaire en service civique, Perpignan

Future éducatrice spécialisée, je me pose une question: pourquoi tant de tabous autour du sexe des personnes en situation de handicap? On en parle peu. Pire, on LEUR en parle peu!

Je viens de passer les concours d’éducateur spécialisé. Cela fait deux ans que je suis sûre de vouloir faire ce métier. J’ai fait mon premier stage en IME (Instituts Médicaux Educatifs) avec un public ado atteint d’un handicap mental plus ou moins sévère. J’avais 20 ans et je ne savais pas encore comment me placer en tant que stagiaire, comment me présenter. J’avais la chance d’avoir un caractère plutôt social et de n’avoir pas peur de poser beaucoup (beaucoup, beaucoup) de questions. Mais il y a un sujet qui semble tabou: la sexualité!

Une des premières choses dont on m’a parlé a été de faire attention à ce qu’un garçon ne parte pas dans les toilettes avec une fille, car il y avait des histoires d’attouchements. On ne leur en parle pas, on ne leur explique pas, parce qu’ils sont « différents »… Alors ils explorent par eux-mêmes et souvent, de la mauvaise manière. Mais comment expliquer la sexualité? Déjà à un ado c’est compliqué, mais quand en plus ils sont en situation de handicap et que toi-même tu ne sais pas vraiment encore te l’expliquer… Au secours! Comment aborder une ado de 15 ans qui a une grosse tâche de sang due à ses règles parce qu’elle n’est pas autonome sur l’hygiène? Comment expliquer les différences de sexes et d’orientation sexuelle? Ou tout simplement ce qu’est un couple?

Normaux… sauf au lit

Deux ans plus tard, j’ai été animatrice en séjour handicap adultes. Je suis partie deux semaines. En amont, nous avons participé à une journée de formation. Nous avons abordé la question de la sexualité et des couples. J’y ai appris que les couples sont autorisés, mais ne dorment ensemble que sur autorisation des parents. Si un couple se forme sur un séjour, il est interdit pour eux de dormir ensemble. Je ne comprends pas.

Dans le handicap, la sexualité et les relations intimes sont des sujets tabous. On nous dit que ce sont des personnes comme tout le monde, qu’il ne faut pas marquer la différence, mais on le fait quand même.

On nous dit que ce sont des personnes comme tout le monde, qu’il ne faut pas marquer la différence, mais on le fait quand même parce que vous comprenez, si la jeune femme tombe enceinte… Et bien c’est pour notre gueule.

On ne leur explique pas. Ils sont dans l’incompréhension et moi aussi.

J’estime qu’ils ont le droit à la prévention et que non, la sexualité n’est pas un sujet tabou dans le handicap, bien au contraire.

(…)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *