Des jeux de société participatifs faits par et adaptés à des personnes ayant une déficience intellectuelle

À lire sur le site Ouest-France:

Cholet. Ils partagent leurs jeux pendant les vacances

 

participatifs

« Avant, le handicap était caché. Aujourd’hui, soit on s’éloigne, soit on se moque. C’est un système de défense », déplore Alain Tamisier, éducateur spécialisé. | Ouest-France

Huit adultes handicapés venus de Haute-Marne débutent un périple dans la région. Dans leurs bagages, des jeux en bois qu’ils ont eux-mêmes fabriqués.

Ils ont dû faire 400 kilomètres pour arriver jusqu’à Cholet. Huit adultes en situation de handicap mental et quatre encadrants ont quitté leur foyer de vie de Montier-en-Der (Haute-Marne) pour une virée de quinze jours en Pays de la Loire. Jeudi, l’équipe a fait étape au foyer de la Longue Chauvière de Cholet.

Quatre jeux sont disposés de part et d’autre de la pièce. Des jeux faits maison. «C’est nos usagers qui les ont fabriqués. On a des ateliers bois, tissus…», détaille Alain Tamisier, éducateur spécialisé à l’origine du Ludoder tour («Der» en référence au lac artificiel du même nom).

Le concept est simple: aller à la rencontre de foyers pour adultes handicapés et présenter des jeux de leur création. Pour sa troisième année, après la Bretagne et la Normandie, les Haut-Marnais ont choisi d’arpenter les Pays de la Loire.

L’éducateur a eu l’idée de reprendre le concept de jeux et de les adapter à un public en situation de handicap mental. Des jeux coopératifs, où plutôt que jouer «contre», on joue «avec». «Pour gagner, il faut être solidaire», souligne-t-il.

(…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *