Amis depuis 28 ans!

À lire sur le site du Journal de Chambly:

Parrainage en déficience intellectuelle: 28 ans d’amitié pour Benoît et André

Adaée Beaulieu    Publié le 16 juin 2017
Amis

Benoît Morin parraine André Provost depuis 28 ans.
©Photo : Adaée Beaulieu

Après plusieurs années à réaliser des activités ensemble tous les mois, Benoît Morin et André Provost, un homme de 70 ans ayant une légère déficience intellectuelle, sont devenus comme des frères.

M. Morin a rencontré André Provost il y a maintenant 28 ans. La coordonnatrice de l’organisme Parrainage civique de la Vallée-du-Richelieu qu’il connaissait lui a proposé de devenir son parrain. Les deux hommes résidaient à Marieville et n’avaient que deux ans de différence. M. Provost habitait à l’époque avec sa mère sourde et muette. Il ne communiquait pas et trouvait le temps long, car il passait ses journées devant la télévision.

Ces gens-là ont tellement à nous apporter.

Benoît Morin

Le président actuel du conseil d’administration de l’organisme a accepté de faire toutes sortes d’activités avec André Provost à raison d’un minimum de trois heures par mois. Il lui a aussi fait suivre des cours d’alphabétisation et l’a inscrit à un atelier de travail pour lui permettre de développer sa confiance.

« Le bénévolat a toujours été important pour moi, mais là je voyais vraiment que j’avais une occasion d’aider », déclare-t-il.

Des intérêts communs

La première fois que M. Provost est allé chez son parrain, il a eu un coup de foudre pour les animaux qui se trouvait dans la fermette. Benoît Morin a alors constaté qu’ils avaient un point en commun.

Les deux hommes se sont aussi découvert une passion pour les voyages. Par le biais de ceux organisés par l’organisme, ils ont pu notamment visiter Paris. André Provost rêvait depuis longtemps de découvrir cette ville.

« Ça faisait plusieurs années qu’André me disait que nous irions à Paris ensemble. Lorsque nous nous sommes retrouvés au pied de la tour Eiffel, je lui ai dit de venir avec moi et nous nous sommes couchés en dessous. C’était un moment émouvant », raconte M. Morin.

Un parrain comblé

Alors que 60 filleuls sont en attente de parrains, Benoît Morin invite tout le monde à tenter l’expérience, elle a transformé sa vie. Il a développé une forte amitié avec André Provost et celle-ci s’est renforcée même à travers les moments difficiles. M. Morin a dû aider son filleul à trouver une famille d’accueil à Chambly quand sa mère est décédée, devenir son mandataire et l’accompagner alors qu’il souffrait de problèmes de santé.

« Quand il m’entoure de ses bras et qu’il me dit qu’il m’aime, je profite du moment, car il n’y en a pas beaucoup comme ça dans la vie », affirme-t-il.

Qu’est-ce que Parrainage civique de la Vallée-du-Richelieu??

Un organisme qui favorise l’intégration sociale des personnes présentant une déficience intellectuelle, un trouble de santé mentale ou du spectre de l’autisme, principalement par le jumelage avec un citoyen bénévole.

(…)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *