De la physiothérapie pour augmenter le tonus musculaire des personnes trisomiques

À lire et écouter sur le site de Radio-Canada:

Trisomie 21 : quand la physiothérapie favorise l’intégration sociale

Publié le

Écouter l’audiofil.

tonus musculaire
Le chroniqueur et physiothérapeute Denis Fortier   Photo : Radio-Canada

La population vivant avec la trisomie 21 présente souvent une hypotonie, c’est-à-dire une baisse du tonus musculaire, explique le physiothérapeute Denis Fortier. En réalisant un travail spécifique, le physiothérapeute peut améliorer l’autonomie physique et sociale de ce public.

Des exercices adaptés pour éviter les blessures
Denis Fortier insiste sur l’importance de stimuler très tôt par la physiothérapie les enfants touchés par la trisomie 21. Selon lui, il est essentiel de travailler à stabiliser leur regard. Car celui-ci, lorsqu’ils font du sport, a un rôle crucial sur la synchronisation des mouvements.

Le physiothérapeute doit proposer des exercices adaptés, car les individus touchés par la trisomie 21 peuvent présenter des malformations cardiaques et les ligaments plus souples. Dans ces cas-là, il est important qu’il y ait un dépistage par radiographie, pour éviter des mouvements dangereux, indique Denis Fortier.

Optimiser les aptitudes sociales
En plus d’améliorer l’autonomie physique des enfants, certains exercices, comme l’apprentissage du vélo, peuvent aussi rendre plus facile leur intégration sociale. « Apprendre à faire du vélo, ça fait tout une différence », pense Denis Fortier.

(…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *