Hondi Cap’Foot, un tournoi régional de football à Loches

À lire sur le site La Nouvelle République:

Hondi Cap’Foot le plaisir partagé du ballon rond

08/06/2017  Xavier Roche-Bayard
Hondi Cap'Foot

Quentin Westberg, gardien du Tours FC, parrain de l’édition 2017 de Hondi Cap’Foot. – (Photo NR, X. Roche-Bayard)

Plus de deux cents participants ont participé à Hondi Cap’Foot, tournoi de football régional dont les joueurs sont des personnes avec handicap.

Avant les matchs, place à l’échauffement. Hier, à 11 heures, les deux cent vingt joueurs se sont regroupés sur la pelouse du stade Leclerc pour chauffer leurs muscles avant d’entamer les matchs. La musique est poussée à fond pour motiver les troupes. Et il aura fallu le fameux hymne des Bleus de 1998 – I Will Survive de Gloria Gaynor – pour que l’échauffement se transforme en danses et rondes. Le ton était donné. La journée allait être une fête. Celle de se retrouver autour d’un sport, le football. Car c’est surtout ça, Hondi Cap’Foot?: une manifestation à la fois sportive et festive.

Les gardiens ont du cœur

Les deux cent vingt joueurs, hommes et femmes, sont des personnes avec une déficience intellectuelle. C’est la deuxième année qu’elles viennent jouer ce tournoi régional de football à Loches. L’an passé, cent-vingt personnes avaient répondu à l’invitation des deux clubs de foot organisateurs, le professionnel de La Berrichonne de Châteauroux – instigateur de l’événement – et le départemental Loches AC Football qui relaie l’initiative en Indre-et-Loire.
Après avoir eu comme parrain en 2016 l’ancien goal de l’équipe de France Jean-Luc Ettori, c’est un autre gardien, Quentin Westberg du Tours FC, qui a accepté de parrainer Hondi Cap’Foot. « Je n’ai pas la chance d’aider au quotidien, confiait le goal tourangeau hier
en bord de terrain. Quand je peux aider et rendre tout ce que le foot m’a apporté, c’est un plaisir. Quand je vois le regard des gens sur moi quand on me présente comme footballeur, les sourires, les présences au stade, cette sympathie, c’est vraiment un plaisir d’être là ».

(…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *