Déficience intellectuelle – Une enquête du Protecteur du Citoyen

À lire sur le site Le Protecteur du Citoyen:

8 mai 2017

Déficience intellectuelle : délais excessifs pour trouver un hébergement adapté

Protecteur

La plainte

Une jeune femme atteinte d’une déficience intellectuelle est placée dans une ressource qui ne correspond pas à ses besoins. Son père porte plainte au Protecteur du citoyen, car il trouve excessifs les délais pour trouver un nouveau milieu de vie à sa fille.

L’enquête

  • À la suite d’un épisode de désorganisation, la jeune femme est retirée de la résidence qui l’hébergeait et est placée dans une ressource transitoire.
  • Cette ressource accueille en majorité une clientèle atteinte de déficience intellectuelle profonde et à haut risque d’agression, ce qui ne correspond pas au profil de la citoyenne.
  • Celle-ci ne sort pas beaucoup de sa chambre, car elle a peur de se faire agresser.
  • Une ressource intermédiaire spécialisée permettrait à la jeune femme de maintenir ses activités dans la communauté tout en pouvant bénéficier de services professionnels quotidiens.
  • Lors de l’enquête du Protecteur du citoyen, aucune place n’était disponible dans une ressource intermédiaire spécialisée.
  • Le Protecteur du citoyen a recommandé à l’établissement d’identifier des solutions afin de répondre aux besoins de l’usagère en attendant qu’une place se libère pour elle.

Le résultat

À la suite de l’intervention du Protecteur du citoyen, l’établissement a entrepris une réorganisation des services offerts à la jeune femme dans la ressource transitoire. Ces changements avaient pour but de lui créer un milieu de vie similaire à celui qu’elle aurait eu dans une ressource intermédiaire spécialisée. Le Protecteur du citoyen a appris, un mois après son intervention, que la citoyenne avait été placée dans une ressource qui lui convenait.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *