Belgique – Les rencontres internationales du Créahm

À lire sur le site L’Avenir:

Un festival qui valorise les artistes marqués par le handicap

Créahm

«Somemrnacht»-© Daniela Buchholz

Les rencontres internationales du Créahm reviennent du 8 au 11 mars. Quatre jours de théâtre, de musique, de danse et de projections au Manège de la Caserne Fonck, à Liège.

Les rencontres internationales du Créahm – festival biennal consacré aux arts de la scène – reviennent en Cité ardente du 8 au 11 mars, au Manège de la Caserne Fonck. Depuis 15 ans, le festival cherche à valoriser les artistes marqués par le handicap mental. Pour cette 7e édition, l’organisation a fait appel à des compagnies venues de France, d’Allemagne, d’Italie…

L’occasion, aussi, de mettre en avant les créations de l’ASBL liégeoise. «On trouve qu’on manque de visibilité par rapport au travail qu’on propose avec les artistes, principalement en arts de la scène», regrette Marie Colley, coordinatrice de l’événement. «Depuis quelques années, il y a quelque chose qui est vraiment acquis au niveau des arts plastiques. Le MADmusée – actuellement en pleine métamorphose – fonctionne vraiment très bien. Mais concernant la scène, il y a encore des appréhensions à combattre au niveau du public, mais aussi des programmateurs. Si on ne nous programme pas, le public ne nous voit pas. Il y a des barrières qui ne tombent pas et le potentiel artistique n’est pas proposé à sa juste valeur.»

Il y a des barrières qui ne tombent pas et le potentiel artistique n’est pas proposé à sa juste valeur.

Au programme des rencontres? Théâtre, musique, danse et projections. Pour l’ouverture, les ateliers du Créahm investiront l’espace. «Les artistes proposeront quelques petites interventions insolites de théâtre invisible.» On inaugurera aussi l’installation Le rêve étoilé de l’artiste plasticien Alain Meert, «un artiste très prolifique, qui s’est mis à construire des avions en carton. Et il était vraiment grand temps qu’on les décroche du plafond de l’atelier». Plusieurs dizaines de ces avions seront à découvrir durant tout le festival.

Un beau programme

S’ensuivront tout le week-end la compagnie Allemande Tanzbar Bremen, qui proposera Sommernacht, un voyage inspiré de la comédie Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, ballet mixte mêlant artistes handicapés et non-handicapés.

Le pianiste bruxellois Lou Boland, atteint du syndrome de Morsier, à la mémoire musicale hors du commun. Jazz, rock et variété sont les genres de prédilection du musicien. La compagnie italienne du théâtre La Ribalta avec Personaggi, une pièce dansée où le handicap est vite oublié, voir sublimé, pour atteindre des niveaux qui touchent toutes les sensibilités.

À découvrir également le Liégeois Thibault Delannoy alias Dj Ridooo, avec sa musique lounge et electro pop, artiste fou furieux compose et mixe avec le nez, mais encore la compagnie française Kalam avec Less is more, un spectacle de danse conceptuel, inspiré d’une sculpture de l’artiste américain Sol LeWitt, sans oublier la formation musicale du Créahm Katabanga, bien sûr, et leur musique voguant de la pop au hip-hop, en passant par le rock.

Enfin, un festival dans le festival, le EOP! Festival (Extra & ordinary people) de Bruxelles, qui ambitionne par ses choix cinématographiques de développer un travail d’éducation, de sensibilisation et de réflexion sur la représentation des personnes en situation de handicap. Un beau programme… et une bonne claque en perspective.

(…)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *