Jean-Michel Ferland travaille au Mikes de Baie-Saint-Paul

À lire sur le site TVA Nouvelles:

L’importance de l’intégration pour un jeune de Charlevoix

Jean-Michel Ferland

Les personnes atteintes de déficience intellectuelle ont parfois de la difficulté à s’intégrer dans la société, mais Jean-Michel Ferland, ce jeune homme de 22 ans de Baie-Saint-Paul, ne se laisse pas intimider par sa condition. Il travaille quatre jours par semaine dans les cuisines du Mikes de Baie-Saint-Paul.

«Il se débrouille bien. Je le sens tellement heureux. Il part travailler le matin et il est heureux. Il revient et il a les épaules droites», est fière de constater sa mère, Mandy St-Gelais. «Est-ce que ta mère a raison, es-tu heureux ? Oui, oui. Tu aimes aller travailler le matin? Oui, oui», affirme Jean-Michel.

«C’est un bel exemple d’intégration, bel exemple qu’il est capable de donner ce qu’il peut donner, avec ses forces. Et jusqu’à quel point il peut être utile dans la société et au restaurant où il est présentement. C’est plus que juste dans le restaurant, il apporte sa personnalité», explique Louise Lamy, qui fait parti du comité organisateur de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle.

Cet emploi lui permet de se faire des amis tout en apprenant à accomplir des tâches. «Ces gens-là ont besoin de sentir qu’ils valent quelque chose, qu’ils sont estimés au niveau de la population. Aussi, pour Jean-Michel, c’est important une vie sociale. Vie sociale remplie d’amis et de connaissances», avoue sa mère.

Jean-Michel a été approché pour être le porte-parole dans Charlevoix de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle. Un rôle dont il est très fier.

(…)

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *