Belgique – ID@Work pour l’inclusion des travailleurs ayant un handicap mental

À lire sur le site ID@Work:

Un scoop pour ID@Work

 

 ID@Work

Deux personnes avec un handicap mental deviennent chercheur scientifique.

En marge des Jeux Européens d’Eté Special Olympics 2014, l’Antwerp Management School et HEC Liège effectuent une étude sur l’emploi des personnes avec un handicap mental dans les entreprises de travail adapté et les enclaves. Elle constituera la base pour le projet ID@Work.  L’étude a été réalisée par une équipe inclusive : la chercheuse Joke Schrauwen avec Evy Ploegaerts et André Schepers, deux volontaires avec un handicap mental et tous deux athlètes de Special Olympics Belgium.

L’étude a montré que le jobdesign est la clé pour mettre plus de personnes avec un handicap mental au travail. Encouragés par les expériences, les business schools ont lancé ID@Work (Intellectual Disability at Work). Evy Ploegaerts et André Schepers ont été engagés en qualité de chercheurs scientifiques juniors pour un projet touchant à l’emploi de travailleurs avec un handicap mental dans le circuit économique normal.

Ce n’était pas seulement une première dans le monde académique, ID@Work devenait par là-même la première étude de cas du projet. L’Antwerp Management School a fait appel à « De Ploeg », un centre de formation, d’accompagnement et de médiation spécialisé et reconnu par la VDAB. Ce centre a été chargé de préparer un statut équitable pour Evy et André et de prévoir un coaching professionnel durant la phase de formation.

L’Antwerp Management School a, quant à elle, pris en charge (et prend toujours en charge), entre autres, l’apprentissage des techniques d’interview, et l’analyse des entretiens et des résultats. Elle a également prévu des cours d’informatique, du coaching en gestion du temps, l’établissement d’objectifs etc. Autant d’éléments pour lesquels Evy et André n’avaient que peu d’expérience.

André et Evy sont impliqués dans tous les aspects de l’ID@Work et dans la vie de la business school. Cette situation inédite a incité l’Antwerp Management School à entamer une réflexion à propos de certaines habitudes et – au besoin – à les corriger. Une démarche dont toute l’organisation tire profit au final. Le projet ID@Work court jusqu’en mai 2017. Passé cette date, Evy et André devront chercher un autre job. Dans cette optique, l’Antwerp Management School tente de leur fournir un coaching le plus large possible et des compétences que l’école ne leur proposait pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *