Un festival de théâtre roubaisien reçoit des troupes de comédiens ayant une déficience intellectuelle

À lire sur le site La Voix du Nord:

L’Oiseau-Mouche bouge les lignes et les frontières

«  Trois jours pour briser les frontières culturelles et artistiques.  » C’est le défi que se lance l’Oiseau-Mouche, du 24 au 26 janvier, avec le festival Crossing the line. Invitant deux autres troupes internationales qui montent également des spectacles avec des comédiens en situation de handicap mental, la compagnie roubaisienne investit et anime divers lieux de la ville avec des spectacles vivants, des ateliers décalés, des temps de rencontre…

Elle profite de l’occasion pour jouer sa dernière création qui mêle théâtre et danse, Pourvu qu’on ait l’ivresse, dans son théâtre, mercredi et jeudi soir. Aux Archives nationales du monde du travail, c’est un spectacle déambulatoire, Aujourd’hui en m’habillant, qui est remonté jeudi.

Venus de Bradford, en Angleterre, les comédiens de Mind the Gap s’installent mardi et jeudi à la Condition publique. Dans Contained, spectacle adapté pour le public français, ils entremêlent neuf histoires et différentes pratiques, théâtre, vidéo, photographie, musique, danse. Les Suédois de Moomsteatern viennent avec deux pièces : A Dream Play, qu’ils jouent au théâtre Pierre-de-Roubaix mardi, et Fix you, le lendemain à l’Oiseau-Mouche.

(…)

Lire la suite…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *