Une quinzaine du cinéma sur le handicap

À lire sur le site Nord Littoral:

Le handicap crève l’écran à Gaumont Coquelles

 

laurent geumetz   Publié le 05/10/2016

Une quinzaine du film dédié au handicap démarre mercredi au Gaumont sous l’égide de l’Afapei

quinzaine

Les organisateurs de cette opération veulent permettre à tous de porter un autre regard sur le handicap.

On ne promet pas zéro larme. Les organisateurs de cette quinzaine du cinéma promettent beaucoup d’émotion. Et même de grands éclats de rire. « Oui, certains films vont faire beaucoup rire, assure Marie Meurisse, psychologue et chargée de mission à l’Afapei du Calaisis. Même s’ils parlent de handicap… »

Durant deux semaines, une sélection de sept films est à l’honneur au cinéma Gaumont avec des projections régulières de ces œuvres. « On travaille dans le cadre de notre convention S3A que l’on a signée avec Cité Europe il y a trois ans, résume Marie Meurisse. Les objectifs de cette convention sont multiples. D’abord, nous avons sensibilisé à l’accueil dans un centre commercial de personnes en situation de handicap mental. Ensuite, nous avons travaillé sur la formation des personnes de Cité Europe et des enseignes et elles ont joué le jeu d’une manière extraordinaire. Aujourd’hui, nous sommes dans un nouvel axe de cette convention. »

Du bon sens

À partir d’aujourd’hui, c’est une nouvelle action de sensibilisation grand public qui démarre. Le cinéma n’est qu’un des supports qui seront utilisés en octobre et en novembre pour d’autres rendez-vous, animations au cœur de Cité Europe ou tables rondes qui vont être mises en place dans les semaines qui viennent.

« Aujourd’hui, avec ces films, on va clairement montrer le handicap autrement qu’on ne l’imagine et cela va contribuer à améliorer le vivre ensemble, complète Marie Meurisse. Nous ne sommes surtout pas seuls sur cette action, nous avons des partenaires qui nous soutiennent mais le plus important, ceux qu’il faut vraiment mettre en avant, ce sont les personnes en situation de handicap. »

Gaumont fait un geste « énorme » selon les organisateurs de cette quinzaine, puisqu’en plus des projections de ces films durant les deux semaines à venir, des bandes annonces de sensibilisation au handicap vont être diffusées, elles, à toutes les séances dans toutes les salles. « Autrement dit, quelle que soit la séance à laquelle un spectateur va assister, il va être interpellé sur cette action et sur le handicap. »

Si les enseignes ont été réceptives aux attentes de ces publics, c’est parce qu’elles sont avant tout faites de bon sens. « Comment améliorer l’accueil des personnes en situation de handicap mental ? demande tout haut Marie Meurisse. (…)

Lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *