Burundi – L’association « Handicaps Burundi Jimbere »

À lire sur le site IWACU:

’’Handicaps Burundi Jimbere’’: Sauver les enfants souffrant de déficience mentale

Cette association initiée par Mme Marie-Goretti Ngiriye appelle le Gouvernement burundais à lui octroyer un terrain pour la construction d’une centre spécialisé pour les enfants vivant avec un handicap mental. Cette ASBL a lancé ses activités ce samedi 16 juillet dans les enceintes du Lycée du Saint Esprit.

Quelques activités d’encadrement de ces enfants se déroulent d’ailleurs dans les locaux de cet établissement. La présidente de l’association ’’Handicaps Burundi Jimbere’’ affirme que son association a déjà recensé plus de 500 enfants souffrant de ces troubles en mairie de Bujumbura.

Cette infirmière de formation vivant en Belgique a un enfant souffrant de ces troubles, elle encourage différentes familles à ne pas avoir honte de compter parmi leurs membres des enfants ayant une déficience mentale.

«Un enfant caché et un enfant gâché, son handicap n’est pas un obstacle à son épanouissement, il peut être utile à sa famille et à toute la nation à condition d’être bien encadré et suivi», a-t-elle lancé devant des représentants du gouvernement et plusieurs mères venues avec leurs enfants vivant avec un handicap mental.

Elle plaide pour l’acquisition d’un terrain afin d’y ériger un ’’centre d’éducation, d’encadrement pédagogique, thérapeutique et d’intégration socioprofessionnelle. «Ces enfants ont été longtemps oubliés et délaissés alors qu’ils peuvent guérir, se lever et mener une vie presque normale comme les autres ».

Selon Mme Marie-Goretti Ngiriye la demande a été déjà introduite chez le président de la République et la promesse a été faite. «Il a exprimé son appui pour notre projet et différents ministères ont été déjà contactés, nous espérons que les démarches entamées vont aboutir».

La présidente de l’association ’’Handicaps Burundi Jimbere’’ indique qu’avec la volonté et l’engagement des membres, les moyens nécessaires pour que ce projet prenne forme, vont être trouvés. En attendant, il a été demandé aux parents ayant des enfants souffrant d’un handicap mental de se mettre ensemble et de s’entraider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *