Un emploi d’avenir à la cantine du collège

À lire sur le site La Dépêche:

L’association Trisomie21 intègre les handicapés par le travail

Florian Cazères   Publié le 18/03/2016

Timothée en compagnie de son équipe de la cantine du collège Olympe de Gouges/Photo DE

Timothée en compagnie de son équipe de la cantine du collège Olympe de Gouges/Photo DE

Timothée a 24 ans. Chaque jour, il aide à préparer le repas des 1 000 élèves du Collège Olympe de Gouges, à Montauban. Sa particularité : il est atteint de Trisomie 21.

Un handicap qui ne dérange pas le moins du monde Sébastien Bailly, le chef cuisinier. «Il est toujours de bonne humeur, et surtout, il fait le boulot, explique-t-il. Ça a été un peu dur au début, parce qu’il fallait apprendre à travailler ensemble et à s’adapter. J’ai suivi une formation pour savoir comment faire. Aujourd’hui, on est vraiment très content de l’avoir dans l’équipe !».

Timothé bénéficie du soutien de l’association Trisomie 21. C’est grâce à cet appui, qu’il a décroché cet «emploi d’avenir» dans la cantine du collège. Le directeur de l’établissement, M.Jorge, s’est mobilisé pour l’accueillir. «Notre établissement a une tradition d’aide à l’intégration, indique-t-il. Depuis des années, nous accueillons des classes de SEGPA, pour les élèves qui ont des difficultés d’apprentissages. Nous avons aussi des classes Ulis, spécialement prévues pour les élèves qui présentent un handicap mental».

Le père de Timothé, Pierre Constant, est le trésorier de l’association Trisomie 21. «Nous militons pour faire respecter la loi handicap de 2005», explique-t-il. Selon ce texte, la formation des élèves handicapés doit se faire dans des établissements scolaires ordinaires. L’association a aidé de nombreux jeunes à être intégré dans des classes Ulis. Six d’entre eux ont désormais un emploi dans le Tarn-et-Garonne. (…)

Lire la suite de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *