Famille épanouie bénéficiant de soutien du milieu

À lire sur le site Hebdo Rive-Nord:

«Sans soutien, on n’y arrive pas»

Nathalie Vigneault  Publié le 07 mars 2016
 © Photo TC Media-Stéphane Grégoire Valérie et Véronique apprécient tout ce qui est en lien avec le monde de Walt Disney et les sorties tournent souvent autour de la thématique, incluant les voyages annuels à Disney World.

© Photo TC Media-Stéphane Grégoire
Valérie et Véronique apprécient tout ce qui est en lien avec le monde de Walt Disney et les sorties tournent souvent autour de la thématique, incluant les voyages annuels à Disney World.

Semaine québécoise de la déficience intellectuelle

ADAPTATION. Lorsque le double diagnostic de microcéphalie est tombé pour leurs filles Véronique et Valérie, le coup a été difficile à prendre pour Nathalie Mallet et Benoît Charbonneau. 25 ans plus tard, ils voient les choses beaucoup plus positivement.

Les Mallet-Charbonneau se qualifient de famille épanouie et se considèrent chanceux d’avoir reçu le support de la communauté et de leur entourage pour les soutenir dans le cheminement de Valérie 24 ans et Véronique 25 ans. Il leur aura fallu attendre la naissance de Valérie pour apprendre que sa grande sœur présentait le même état: les deux jeunes femmes ont des retards intellectuel et moteur qui requièrent un encadrement constant et ce sera toujours ainsi.

«Toute notre vie est orientée en fonction d’elles. Nos horaires de travail sont aménagés pour elles, nos loisirs et nos sorties sont choisis pour elles aussi», indique le papa, Benoît Charbonneau.

Heureusement, il existe les ateliers du centre La Croisée qu’elles fréquentent et les activités de l’organisme Les Amis de la déficience intellectuelle. «Ces services nous permettent tous les deux de continuer à travailler. Nous avons heureusement toujours réussi à trouver des écoles adaptées avec services de garde, même si elles ont dû aller jusqu’à Saint-Eustache pendant leur primaire. Je ne me voyais pas être sept jours, 24 heures avec elles. Ce ne sont pas tous les parents qui ont cette opportunité.», indique Nathalie Mallet, qui a aussi un employeur compréhensif qui l’accommode.

Des épreuves

Il y a quelques années, alors que Nathalie Mallet est frappée d’un cancer du sein, les choses sont devenues plus éprouvantes. «J’avais alors besoin de prendre du temps pour moi, mais je ne pouvais pas mettre de côté mes filles. J’ai fait des appels aux services de santé, mais aucune aide n’était disponible pendant les six mois de traitement que j’ai suivi». Elle ajoute que la famille a été d’une grande aide et l’est toujours aujourd’hui.

Les services offerts par l’organisme Les Amis de la déficience intellectuelle sont aussi très précieux. Les Amis apportent du soutien, de l’information sur les ressources disponibles et de nombreuses activités valorisantes notamment. (…)

Lire la suite de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *