Ayant décroché un CDD, Mallory est un modèle pour les autres élèves

À lire sur le site Portail de la Solidarité internationale:

L’insertion professionnelle réussie de Mallory

Publié le 26/01/2016 10:27 par Édouard Daniel

Integration1

Franck Mongin, directeur de la résidence, a embauché Mallory Ranbaud sur un poste de service de restauration.

Mallory Ranbaud a décroché un CDD de huit mois à la résidence Domitys. Une victoire pour cette élève de l’Institut médico-éducatif, atteinte de Trisomie 21.

Située tout près du centre hospitalier Nord Deux-Sèvres, la résidence Domitys, destinée aux seniors, compte en ses rangs une nouvelle employée depuis le 4 janvier. Mallory Ranbaud a décroché un CDD de huit mois en tant que serveuse dans la salle de restauration. Une embauche loin d’être banale pour cette jeune femme de 23 ans, atteinte d’une Trisomie 21, qui ne pensait pas, qu’un jour, les portes du monde du travail lui seraient ouvertes.

 » Le droit d’être reconnue comme les autres « 

Rien ne fut pourtant facile pour cette ancienne élève à l’IME (Institut médico-éducatif) de Parthenay. Depuis dix ans qu’elle évolue dans l’établissement, elle a enchaîné plusieurs stages, pour finalement trouver sa voie dans la cuisine et le service. Et après une rencontre avec Franck Mongin, directeur de la résidence, elle intègre l’équipe en tant que stagiaire en novembre 2014.
Si Mallory « apprécie le contact et le service », elle s’est très vite confrontée aux difficultés liées à son handicap. « Il a fallu comprendre comment elle fonctionnait et s’adapter, répéter les noms des pensionnaires, les appartements… », se souvient le responsable de Domitys. À force de patience et de pugnacité, elle s’est parfaitement intégrée au sein des autres salariés et des seniors. Elle a adopté un rythme de 20 heures par semaine, travaillant l’après-midi à la préparation du goûter et du dîner.

Elle envisage de s’installer dans un appartement

(…)
« Cela a changé ma vie, témoigne la jeune femme. Je suis très contente, je travaille pour moi. Je réfléchis pour avoir mon propre appartement. » Et si tout se passe bien, elle pourrait même voir son CDD se renouveler ou se transformer en CDI. Histoire de prolonger son bonheur.

Lire l’article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *