Vivre ensemble

A lire sur le site Le Télégramme:

L’Arche à Brest. Communauté bien rodée

31 octobre 2015

Implanté dans un magnifique site, L'Arche à Brest accueille 18 personnes qui, à divers degrés, sont en situation de handicap.

Implanté dans un magnifique site, L’Arche à Brest accueille 18 personnes qui, à divers degrés, sont en situation de handicap.

Implantée dans la commune depuis 2009, L’Arche à Brest (*) s’est installée dans l’ancienne propriété des Carmélites. Elle accueille 18 personnes en situation de handicap mental, dont quatre externes, dans une ambiance plus familiale qu’institutionnelle. Entretien avec Thomas Régnard, le directeur.
Comment l’établissement médico-social est-il structuré ?
Nous nous devons de trouver une certaine alchimie en nous appuyant sur des compétences externes médicales. Les personnes accueillies sont réparties en deux foyers et encadrées par l’équipe éducative, des volontaires en service civique et des bénévoles. Nous pouvons également compter sur le réseau relationnel de 80 personnes environ, qui s’est créé autour des résidants.
Comment fonctionnez-vous ?
Nous avons instauré un mode de vie qui dépasse de loin la simple relation d’accompagnant-accompagné. Le partage du quotidien permet de découvrir l’autre dans ses limites et ses richesses. Sans imposer, à part la répartition des tâches, nous encourageons les aptitudes et les dispositions naturelles et incitons les résidants à s’ouvrir à d’autres activités, à être partie prenante dans la réflexion commune, à prendre des responsabilités et à s’impliquer dans la vie locale.
Quel est le quotidien des résidants ?

Le groupe au complet se réunit chaque matin pour une revue de presse, le programme de la journée et l’évocation des projets. La journée se poursuit dans divers ateliers (éducatifs, créatifs, ludiques et culturels), la rédaction du courrier au pôle correspondance, la préparation d’événements (spectacles, marché de Noël, Journées du patrimoine, accueil des familles…), des sorties et les occupations en Esat (Établissement et service d’aide par le travail) pour certains.  (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *