Suite à la polémique de Charlie Hebdo, voici Anne

A lire sur le site de Paris Match:

Anne, la fille trisomique de Charles de Gaulle

Sa joie, sa « grâce »

David Ramasseul Le 09 octobre 2015

Charles et Anne de Gaulle en Bretagne en 1933. © Archives De Gaulle

Charles et Anne de Gaulle en Bretagne en 1933. © Archives De Gaulle

La une de Charlie Hebdo peignant Nadine Morano en fille trisomique du général de Gaulle suscite une vive polémique. Mais, cette enfant morte à 20 ans, dans les bras de son père à joué un rôle capital dans la vie du général qui lui vouait un amour infini.

Enfant, alors que la plupart des petites filles de son âge pépient comme des oiseaux,  elle ne sait prononcer clairement qu’un seul mot : « Papa ». Est-ce ce mot qu’Anne, âgée de cinq ans, prononce assise sur les genoux de son père ? Le cliché a été pris en Bretagne en 1933. La même année, Adolf Hitler est nommé chancelier d’Allemagne. Mais, à cet instant, Charles De Gaulle n’est qu’un père attentif et heureux, tout entier concentré sur celle qu’il appelle « ma joie ».  Anne est née en 1928 atteinte du syndrome de Dawn : la trisomie 21. L’accouchement d’Yvonne de Gaulle a été difficile et douloureux. Anne en gardera des séquelles qui lui rendront la marche difficile. Mais celui qui n’est pas encore le grand Charles et son épouse voient en cette enfant une bénédiction : Anne « était aussi une grâce, elle m’a aidé à dépasser tous les échecs et tous les hommes, à voir plus haut » dira-t-il en 1940.

scan652
Anne de Gaulle, enfant. DR

L’infinie fragilité de la petite fille a nourri la force du général. Pour elle, le militaire inflexible devenait un soldat discipliné, incapable de dire non à ses exigences et prêt à tout pour la protéger.  Alors qu’il est en poste à Metz, à la veille de la grande tragédie de la Seconde Guerre Mondiale, De Gaulle demande que l’on ouvre les grilles du jardin botanique dès 7 heures du matin quand le temps est clément.

Il veut pouvoir se promener avec Anne dans les allées désertes sans que les badauds dévisagent cette enfant aux traits curieusement asiatiques qui se déplace avec peine.  (…)

Lire la suite de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *