Ascension du Mont Washington: Mathieu Dufresne y était

A lire sur le site de L’Écho de Maskinongé:

Mathieu Dufresne fait l’ascension du Mont Washington

Pier-Olivier Gagnon   Publié le 30 septembre 2015
Mathieu Dufresne fait l'ascension du Mont Washington Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon

Mathieu Dufresne fait l’ascension du Mont Washington
Photo TC Media – Pier-Olivier Gagnon

DÉFI. Au cours des derniers jours, dix athlètes de la région présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme ont fait l’ascension du Mont Washington, au profit de la Fondation Le Parrainage. Un travailleur de la Coopérative Adirondak de Louiseville a participé à ce défi et TC Media l’a rencontré avant son départ.

Mathieu Dufresne est le deuxième travailleur de la Coopérative Adirondak à avoir accepté de participer à ce défi en l’espace de deux ans. Dans son cas, il s’agit d’une première. Ce dernier souffre d’une légère déficience intellectuelle.«Je me suis préparé durant plusieurs mois. Je devais faire attention à mon alimentation, je marchais beaucoup et j’ai perdu du poids. C’est quelqu’un qui m’a proposé de participer à ça et j’ai accepté», confie M. Dufresne.«L’idée était de faire l’ascension du Mont Washington dans une période de quatre heures. Ça prend beaucoup de motivation parce que c’est 2 000 mètres d’altitude quand même. C’est un beau défi pour moi et mon entourage m’a beaucoup encouragé», se réjouit-il.

Les dix personnes sélectionnées pour ce défi, dont fait partie Mathieu Dufresne, ont bénéficié de plusieurs mois de préparation.

Ces athlètes atteints d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l’autisme ont été recrutés en fonction de critères précis quant à leurs capacités physiques. Des kinésiologues ont évalué les participants et ont établi un plan d’entraînement.

« C’est un beau défi pour moi et mon entourage m’a beaucoup encouragé ».  Mathieu Dufresne

«C’est un beau défi qu’il a réalisé. Une belle preuve de courage et de persévérance. Il est un modèle pour ses collègues et nos travailleurs», a indiqué André Gamache, intervenant et fondateur de la Coopérative Adirondak.

(…)

Lire la suite de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *