Le plus possible intégrés en milieu ordinaire

A lire sur le site Drôme-Hebdo:

Un souhait de quartier partagé intergénérationnel et solidaire

TONELOTTO Marie Francoise • Mercredi 4 février 2015

intégrés

L’association Trisomie 21 Drôme, présidée depuis 2000 par Eric Sorbier, en partenariat avec l’Association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh) de la Drôme, présidée par Chantal Béguin, a depuis plusieurs années un projet de résidence intergénérationnelle pour personnes dépendantes, qu’elles soient porteuses d’un handicap ou tout simplement âgées, au cœur d’un « quartier solidaire » en lien avec une maison de retraite. La rencontre avec une troisième association, Santé-Bien être, qui gère la maison pour personnes âgées dépendantes Sainte Marthe (Ehpad) et qui a un projet d’agrandissement, et le rapprochement avec la Ville pour une construction de logements sociaux adaptés, a permis un début de concrétisation de ce projet. Les associations ont également vu que « le rêve peut devenir réalité » en allant visiter un établissement similaire sur Arras (62). Reste maintenant à finaliser le dossier et à trouver le bailleur social partenaire, avec un dépôt de permis de construire envisageable pour 2016 et une concrétisation possible pour 2018.

Le projet : pourquoi et comment ?

Les trois associations ont une philosophie commune : l’autonomie maximale possible des personnes grâce à la solidarité, le lien social et l’échange, bref des valeurs humaines. Elles cherchent des réponses alternatives au placement en institution pour les uns et en réel Ehpad pour les autres, selon le degré d’autonomie des personnes concernées. Mais ces réponses sont peu existantes, et les dispositifs d’accompagnement de moins en moins financés.

La résidence intergénérationnelle permettrait d’associer des services apportés par l’Ehpad en même temps que la liberté du choix de vie, avec des échanges, un soutien mutuel, voire des parties de locaux mutualisés pour le « vivre ensemble » : cuisine commune, ou salle d’activités, bibliothèque., tout espace commun permettant de partager des moments conviviaux. Il s’agit de concevoir un groupe d’habitations attenant à l’Ehpad, un ensemble de 30 à 35 logements sociaux, dont la moitié affectés à des personnes âgées et à de jeunes adultes porteurs de déficiences intellectuelles. Un accès facilité à l’Ehpad facilitera les échanges et les prestations possibles dispensées par l’établissement. Des jardins potagers et d’agrément seront aussi intégrés, toujours pour la convivialité et la facilitation d’activités. En outre, l’implantation en cœur de ville permet l’ouverture sur la vie ordinaire.

L’intégration en milieu ordinaire

L’association Trisomie 21 Drôme se bat pour que les enfants porteurs de trisomie 21, et ensuite les jeunes adultes, soient le plus possible intégrés en milieu ordinaire, dans la mesure des capacités de chacun. Cela passe par la stimulation précoce des capacités du jeune enfant et l’accès à une aide éducative, le développement de la scolarisation, le soutien à l’insertion dans les structures sociales et professionnelles, l’accompagnement des adultes dans leurs choix pour qu’ils deviennent acteurs de leurs projets de vie. Eric Sorbier et sa trésorière, Nicole Chaix, et bien d’autres parents l’affirment : « L’autonomie et l’insertion sociale, dans la mesure du possible, sont des aspects primordiaux pour nos jeunes, pour leur plein épanouissement, afin qu’ils aient leur vie. De plus, il n’est pas normal que de jeunes adultes qui ont une certaine autonomie occupent des places dans des établissements, alors que d’autres jeunes eux ne peuvent pas être autonomes. Il faut trouver d’autres solutions, mutualiser des coûts pour les budgets. »

Toujours dans ce même but d’accès à l’autonomie, l’association promeut le développement d’une application sur téléphone portable ou tablette, appelée « Call Up ». Développée par l’association qui gère la résidence d’Arras, cette appli (pour l’instant encore en test) permet aux personnes atteintes d’une déficience mentale d’être immédiatement en contact avec quelqu’un de son réseau en pressant une simple touche. (…)

Lire l’article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *