Warren Hill finalement exécuté malgré sa déficience intellectuelle

A lire sur le site de Paris Match:

Warren Hill exécuté après 24 ans de débat

Pas de clémence pour le déficient mental

Le 28 janvier 2015   Marie Desnos

Warren Hill

Warren Hill, condamné à mort en 1991 dans l’Etat de Géorgie, a été exécuté par injection létale mardi. Et ce malgré la bataille acharnée de ses défenseurs, qui estiment cette condamnation à mort contraire à la Constitution en raison de sa déficience mentale.

«Cette exécution est une abomination», a réagi son avocat, Brian Kammer. Après 24 ans passés dans le couloir de la mort, le prisonnier américain Warren Hill, 54 ans, a été exécuté mardi au pénitencier de Jackson, en Géorgie (Sud-Est des Etats-Unis). D’après l’Atlanta Journal Constitution (AJC), il n’a pas souhaité faire de déclaration avant de mourir, mais a accepté qu’un prêtre lise une prière pendant l’injection létale.  Il a été déclaré mort à 19h55 (00h55 GMT mercredi). «Aujourd’hui, la Cour a, de manière tout à fait inconsciente, laissé se produire un grotesque déni de justice», a dénoncé Me Kammer dans un communiqué. «Le souvenir de l’exécution illégale de M. Hill sera perpétué comme une tache morale sur le peuple de cet Etat et les tribunaux qui l’ont laissée se produire», a-t-il lancé. Cette exécution solde en effet une bataille judiciaire acharnée, ses avocats ayant essayé par tous les moyens de sauver leur client, doté d’un quotient intellectuel (QI) de 70, le niveau généralement reconnu par les experts pour établir un diagnostic de retard mental. (…)

Lire l’article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *