Service de garde et activités pour les 12-21 ans

A lire sur le site Hebdo-Rive Nord:

Un nouveau service de surveillance pour les jeunes atteints de déficience intellectuelle

par Claude-André Mayrand    Publié le 23 janvier 2015
activités

© Photo TC Media – Claude-André Mayrand
Des jeunes du service de surveillance des Amis de la déficience intellectuelle Rive-Nord s’adonnant à une partie de bingo-légumes, le 23 janviers dernier.

SANTÉ. Les parents de jeunes de 12 à 21 ans ayant une déficience intellectuelle qui se retrouvaient sans ressources de service de surveillance peuvent désormais compter sur un nouveau support dans la MRC de L’Assomption.

C’est suite à l’initiative de l’association Les Amis de la déficience intellectuelle Rive-Nord (Amis-DIRN) que les jeunes de 12 à 21 ans qui n’ont pas l’autonomie suffisante pour rester seuls à la maison pourront être encadrés à l’école Paul-Arseneau, à L’Assomption.

Pour le moment, le service lancé le 5 janvier dernier compte jusqu’à 22 places pour les journées de congés scolaires pédagogiques. Mais les Amis-DIRN souhaitent en faire un service quotidien du lundi au vendredi dès l’automne, pour avant et après les heures de classe des jeunes.

« C’était un problème important dans la région. Il n’y avait pas beaucoup de réponse à ça, explique Stéphanie-Claude Leclerc, directrice des Amis-DIRN. Beaucoup de parents devaient soit quitter ou manquer le travail ou payer très cher pour des services privés. »

Alors que des services étaient offerts au primaire, les jeunes du secondaire et leurs parents étaient en quelque sorte laissés à eux-mêmes, sans service de garde adapté.

Des activités variées

Le programme d’activités proposé par le service de surveillance est varié et adapté aux besoins des jeunes, qui fréquentent déjà l’école Paul-Arseneau pour leurs études secondaires.

Il y a une thématique pour chaque journée pédagogique. Lors de la visite de TC Media Hebdo Rive Nord, c’était le thème « Haut en couleurs » qui était mis de l’avant.

Une chasse aux couleurs, des couleurs sur la neige, un bingo-légumes et des activités de gymnase étaient au menu.

« Il y a aussi des activités plus calmes, comme la lecture et des casse-têtes, pour leur permettre de se reposer », ajoute Stéphanie-Claude Leclerc. Une salle de repos est aussi à la disposition des jeunes.

« Dans les commentaires que nous avons reçus, il y a plusieurs parents qui auraient souhaité que ça existe avant », précise Mme Leclerc.

Un service « essentiel »

Sophie Renaud réside à Terrebonne. Elle aimerait bien instaurer un pareil service dans son coin, à l’école secondaire Armand-Corbeil, pour en faire bénéficier, entre autres, sa fille autiste de 14 ans.  (…)   Lire l’article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *