Cédric Mametz, récipiendaire de l’Ordre du Mérite en France

A lire sur le site Handicap.fr:

img_2_7436

Ordre du mérite à une personne handicapée mentale, une 1ère

Par Handicap.fr / E. Dal’Secco, le 

Il s’appelle Cédric, était déjà « président » et sera bientôt décoré de l’Ordre national du Mérite. Cédric, c’est monsieur Mametz (lire interview complet en lien ci-dessous). 36 ans et travailleur handicapé au service métallurgie d’un ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) de Lens (Nord) depuis 2000. Il y a quelques jours, il  reçoit une lettre ; le cachet indique « Présidence de la République ». Il l’ouvre et lit : il est nommé au grade de chevalier de l’Ordre national du Mérite. Second ordre national après la Légion d’honneur, il a pour vocation de récompenser les « mérites distingués » et d’encourager les forces vives du pays, à travers trois critères : traduire le dynamisme de la société, donner valeur d’exemple et reconnaître la diversité. 4 600 personnes reçoivent l’insigne chaque année. L’âge d’entrée moyen étant de 54 ans, Cédric s’avère plutôt « précoce ». Et toc !

Président de « Nous aussi »

Cédric préside « Nous aussi » depuis 2006, reconduit dans cette fonction il y a deux mois, la première association nationale d’autoreprésentation de personnes handicapées intellectuelles. Elle réunit 450 adhérents au sein de 32 délégations en région. Son ambition ? Réaffirmer la place des personnes handicapées dans la société, et le faire surtout par soi-même plutôt que de déléguer cette responsabilité à d’autres. Pour que cessent les préjugés dont sont encore trop souvent victimes les personnes avec un handicap mental, les moqueries, les humiliations. La mère de Cédric, elle aussi, a connu cela. Son fils affirme : « Plus jamais ! ». En finir avec des « coups de poignard » au quotidien. C’était d’ailleurs le thème du dernier congrès organisé par « Nous aussi » en octobre 2014 à Périgueux : « Violence envers les personnes handicapées intellectuelles ». C’est à sa maman, aujourd’hui disparue, que Cédric a pensé en ouvrant ce courrier.

Lire l’article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *