Nicholas Popowich, 24 ans, étudie en théâtre à l’Université de Regina

A lire sur le site de Radio-Canada:

Un jeune trisomique veut briser les préjugés

Mise à jour le dimanche 2 novembre 2014
Nicholas Popowich

Nicholas Popowich, 24 ans, étudie en théâtre à l’Université de Regina et travaille à temps partiel pour la compagnie SaskTel, malgré sa trisomie. Photo : Nicholas Popowich

Un jeune homme trisomique de Regina veut sensibiliser la population à sa situation, dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation au syndrome de Down.

Nicholas Popowich, 24 ans, étudie en théâtre à l’Université de Regina et travaille à temps partiel pour la compagnie SaskTel.

Le jeune homme, qui est membre d’un comité national de sensibilisation au sein de la Société canadienne du syndrome de Down, veut éduquer le public à la réalité des personnes trisomiques.

Nicholas Popowich affirme que les gens sont parfois cruels envers lui et ne comprennent pas qu’il est une personne éduquée qui participe à la société. Il dit que plusieurs gens croient que les trisomiques ne sont pas instruits.

« Ce n’est pas de ma faute. Je ne suis pas attardé du tout. Être éduqué est la meilleure chose que quelqu’un peut faire. » — Nicholas Popowich

Le jeune homme explique qu’il rêve de mener une carrière d’acteur à Broadway ou à Hollywood et qu’il souhaite également se marier et avoir des enfants. « Mes aspirations sont très normales, dit-il. Peut-être que j’aimerais prendre ma retraite un jour. Peut-être que j’aimerais avoir ma propre entreprise. »

La Semaine nationale de sensibilisation au syndrome de Down se déroule jusqu’au 7 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *