Photos de personnes trisomiques

trisomiques

A lire sur le site Arrêt sur images:

Représenter la trisomie 21

le 18/10/2014 par Alain Korkos

C’est une série de photos faisant partie du projet La France vue d’ici initié par Mediapart, une série baptisée Tandem qui nous présente des portraits de personnes trisomiques.

Elle est l’oeuvre d’un jeune photographe nommé Pablo Baquedano. Son idée, née d’une demande de son école, vient d’un souvenir d’enfance : « L’envie de renouer avec les premières images que j’avais de ce que peut être la photo : ma mère, éduc’, plongée dans le noir de son labo improvisé dans notre salle de bain, et ces gueules de gamins qui apparaissaient sur le papier.

J’ai souvenir d’avoir demandé ce qu’était la trisomie. On me l’a expliqué, bien expliqué, mais ce que j’ai retenu surtout ce sont ces regards et ces moments partagés entre mômes

(…)

Les mômes ont grandi. L’année dernière j’ai réalisé une série de portraits de trois jeunes femmes atteintes de trisomie 21, Marion, Fatia et Camille, qui avaient gardé contact avec ma mère depuis toujours. Un moment d’échange qui m’a beaucoup plu, qui nous a beaucoup plu.

Dans les discussions, j’apprenais alors que Marion et Fatia, ainsi que d’autres amis à elles, étaient en couple ; une façon pour elles de vivre leur vie. J’ai eu envie de les revoir comme ça. ».

Voici trois de ces photos, trois couples :

nouveau media

Pierre Emmanuel et son amoureuse Julianne @ Pablo Baquedano / La France VUE D’ICI

 

nouveau media

Fatiha et son amoureux Nicolas @ Pablo Baquedano / La France VUE D’ICI

 

nouveau media

Camille et son amoureux Benjamin @ Pablo Baquedano / La France VUE D’ICI

Photos apparemment sombres mais sensibles, lumineuses par contraste, qui peuvent en rappeler d’autres prises en 1998 par Raoef Mamedov. Il s’agit là d’une série intitulée The Last Supper Down Syndrome, La trisomie 21 mise en Cène. Les voici d’abord une par une…

nouveau media

nouveau media

nouveau media

nouveau media

nouveau media

Photos © Raoef Mamedov

…et les voilà assemblées :


Cinq photos recréant la Cène de Léonard de Vinci :


Petit détail qui a son importance, l’image de Mamedov ne nous montre pas treize personnages différents, plusieurs modèles y interprètent deux rôles.

Entre les photos de Pablo Baquedano et celles de Raoef Mamedov existent trois liens évidents : les personnes trisomiques, bien sûr, le fond noir rappelant le clair-obscur du Caravage, de La Tour ou Rembrandt, et les mains. Les mains qui serrent et qui étreignent chez les personnages vêtus de noir de Baquedano, les mains qui parlent, qui appuient les propos chez ceux de Mamedov habillés de beige.

nouveau media

Les trisomiques ne sont guère présents dans la photographie contemporaine. Il existe des reportages, bien sûr, mais peu d’images qui leur donnent véritablement la part belle et nous entraînent au-delà du handicap visible, vers une humanité pleine et entière. Diane Arbus avait abordé le sujet dans les années 1969-1971, en se rendant à plusieurs reprises dans une résidence abritant des personnes souffrant de différents handicaps mentaux. Les photos de trisomiques qu’elle y réalisa sont à l’opposé de celles de Baquedano et Mamedov. Chez elle, aucune tentation de de coller un discours ou de faire de l’art. Juste des gens, posant lors de pique-niques.

Lire l’article complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *