ONU – La Belgique et l’intégration des personnes handicapées

A lire sur le site 7 sur 7:

« La Belgique doit faire plus pour l’intégration des personnes handicapées »

Par: rédaction   4/10/14   Source: Belga

La Belgique et l'intégration des personnes handicapées

© photo news.

Le Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies se dit préoccupé par le manque de possibilités d’un enseignement intégrant les personnes handicapées en Belgique, les longues listes d’attente pour le soutien et le manque d’accessibilité, ressort-il des conclusions dudit comité sur notre pays publiées vendredi. Grip, une organisation non gouvernementale néerlandophone émanant directement des personnes handicapées, demande à la Belgique d’aller dans le sens des recommandations formulées par le Comité et de développer un plan d’intégration global.

Ces conclusions s’inscrivent dans le cadre de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, qui est contraignante et dont l’application est surveillée par le Comité des droits des personnes handicapées. La Belgique a remis un premier rapport à la mi-2011 sur la mise en œuvre de cette convention. Les 18 et 19 septembre derniers, le Comité a interrogé à Genève (Suisse) des représentants de la Belgique avant de publier ses conclusions.

Le Comité s’inquiète notamment du fait que, dans notre pays, les personnes handicapées sont trop souvent renvoyées vers des circuits propres tels que des maisons de soins collectives, un enseignement spécialisé ou des entreprises de travail adapté.

Les établissements de soins sont trop souvent considérés comme la seule solution durable et il n’y a pas assez d’information sur les possibilités de continuer à vivre au sein de la société et dans la communauté, note le Comité. « De plus, les personnes ont très peu de choix pour une autonomie de vie étant donné le manque d’investissement et l’insuffisance des services d’assistance personnelle. »

Le Comité se dit préoccupé par les informations selon lesquelles nombre d’élèves ayant un handicap sont référés à des écoles spécialisées et obligés de les fréquenter en raison du manque d’aménagements raisonnables dans le système d’enseignement ordinaire. « Le système d’enseignement spécialisé continue d’être une option trop fréquente pour les enfants handicapés », déplore le Comité, qui est également inquiet de l’insuffisance d’accessibilité à l’école dans notre pays.

Il est instamment recommandé à la Belgique de « mettre en place un plan d’action du handicap à tous les niveaux de l’État qui garantisse l’accès aux services de vie autonome pour les personnes handicapées afin qu’elles puissent vivre dans la communauté. Ce plan doit faire disparaître les listes d’attente existantes, et veiller à ce que les personnes handicapées aient accès à des ressources financières suffisantes et à ce que les communautés soient accessibles aux personnes handicapées ». Le Grip rejoint cette recommandation et appelle toutes les autorités compétentes du pays à mettre en place et à exécuter un tel plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *