La première communauté virtuelle francophone destinée aux personnes présentant une déficience intellectuelle

Voici un Mémoire de Marie-Ève Dupont présenté à l’Université du Québec à Trois-Rivières, en décembre 2012:

Identification des conditions de succès liées à l’implantation et à la pérennité d’un portail Internet spécifiquement adapté à la clientèle présentant une déficience intellectuelle

Sommaire

Au cours des dernières décennies, la qualité de vie des personnes présentant une déficience intellectuelle s’est grandement améliorée. Cette situation s’explique, entre autres, par la désinstitutionnalisation et par un passage vers un paradigme d’intervention misant sur l’inclusion et la participation sociale. Malgré ces grands progrès, les milieux d’intervention sont confrontés à un nouveau défi soit celui de conduire ces personnes à une participation publique et démocratique (Tremblay, 2002). Parmi les solutions novatrices qui peuvent soutenir les milieux d’intervention, on retrouve les technologies de soutien à l’autodétermination (Parsons, Daniels, Porter, & Robertson, 2008; Lachapelle, Cloutier, Gosselin, & Masson, 2001). À ce titre, l’Internet représente une solution technologique ayant un grand potentiel. Les premières études démontrent en effet que cette technologie favorise l’apprentissage, la communication et la participation sociale des personnes présentant une déficience intellectuelle (Davies, Stock, & Wehrneyer, 2001). Malheureusement, une tendance générale est observée: la majorité des personnes présentant une déficience intellectuelle font face à une véritable exclusion numérique.

Deux principaux éléments expliquent cette situation. D’une part, peu d’initiatives concrètes ont été développées afin d’adapter le Web aux besoins de cette clientèle. Le contenu Web reste alors difficile d’accès et nécessite des compétences de base en lien avec l’utilisation de l’ordinateur. De plus, l’information trouvée est majoritairement présentée en format écrit rendant ainsi la consultation impossible pour les personnes ayant de faibles habiletés en lecture. D’autre part, les rares initiatives mises en place ne sont pas utilisées efficacement et ont une durée de vie plutôt courte. Ceci est principalement dû au fait que tous les éléments essentiels n’ont pas été mis en place afin de garantir l’implantation et la pérennité de ces ressources. L’utilisation efficiente de L’Internet par les personnes présentant une déficience intellectuelle est tributaire de la prise en compte de ces deux conditions jugées essentielles. Toutefois, les recherches actuellement réalisées dans le domaine ne se sont intéressées qu’à la première condition soit de rendre l’Internet accessible aux personnes. Bien que cette condition soit essentielle, elle ne pourra avoir des impacts réels sur les personnes que si la deuxième condition est aussi rencontrée. La présente recherche s’intéresse spécifiquement à cette deuxième condition. Son objectif consiste donc à identifier les conditions liées à l’implantation et la pérennité d’un site Internet développé par une équipe de recherche en collaboration avec un Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement afin d’optimiser la longévité de la ressource déployée.

Le présent projet est une étude de cas permettant d’analyser l’ensemble des conditions associées au déploiement et la pérennité de cette ressource. Cette ressource est le site h@bileNET; la première communauté virtuelle francophone destinée aux personnes présentant une déficience intellectuelle. Ce projet est issu d’une collaboration entre la Chaire de recherche sur les technologies de soutien à l’autodétermination et le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement de Chaudière-Appalaches. Dans le cadre du projet, neuf personnes ont été rencontrées. Il s’agit de professionnels impliqués directement dans le développement ou l’implantation du site. La recherche utilise l’entrevue semi-dirigée comme mode de collecte de données. Les résultats montrent que bien que cette initiative novatrice réponde à un besoin de la clientèle desservie par leCentre, son implantation provoque un déséquilibre organisationnel à différents niveaux. L’analyse des résultats révèle que le déploiement de ce site Internet dans le centre de réadaptation est associé à de nouvelles façons de faire qui exigent une organisation des ressources humaines et matérielles permettant ainsi d’assumer les différentes responsabilités. Les résultats démontrent que le Centre doit prévoir l’allocation de ressources matérielles et financières, le développement de stratégies pour promouvoir l’accessibilité, du soutien, des séances d’information et des activités de promotion. Parmi les retombées associées à ce mémoire, un modèle conceptuel qui présente les facteurs associés à l’implantation du site ainsi que la dynamique de leurs interactions a été conçu. Ce modèle illustre les rôles que les différents acteurs-clés (équipe de recherche, gestionnaires, intervenants) devront jouer, de même que les trois dimensions essentielles à considérer (temps, attitudes, ressources financières). Enfin, des recommandations sont émises aux gestionnaires du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement de Chaudière-Appalaches afin de les appuyer dans la procédure d’implantation. L’ensemble de ces éléments permettra de guider le déploiement du site Internet et d’accompagner les acteurs-clés dans le processus d’implantation de ce site.  Lire l’ensemble du Mémoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *