Quarantième anniversaire du centre Les Orchidées blanches, à Androhibe

A lire sur le site de L’Express de Madagascar:

Orchidées blanches – Les handicapés mentaux à l’honneur

Les handicapés mentaux restent-ils des fardeaux à vie pour leurs proches   Les 450 pensionnaires handicapés mentaux, qui ont séjourné au centre médico-éducatif « Les Orchidées blanches », durant 40 ans, ont démontré un signe encourageant. Cette réussite a été dévoilée samedi, lors de la célébration du quarantième anniversaire de ce centre, à Androhibe.

Ces 450 pensionnaires atteints de l’autisme, trisomie ou retard mental, ont ainsi acquis leur autonomie, pour faire face à leur vie. Ce succès serait lié à la stratégie adoptée par le centre. Aussi les élèves ont-ils été divisés en trois sections, suivant différents critères, entre autres leur âge, leur autonomie et la formation professionnelle suivie.
L’exposition des activités professionnelles des enfants, comme la fabrication de craie, la pâtisserie ainsi que la coupe et couture, lors de cette célébration, a été présentée comme le témoin du succès de la stratégie. Les éducateurs ont pourtant souligné que, le passage dans un centre éducatif était nécessaire, pour que les enfants manifestent leurs talents. Mais cette infrastructure d’accueil et les éducateurs spécialisés, font grand défaut à Madagascar.

Insuffisance
« L’orthophoniste fait partie du personnel médical insuffisant. Il y avait trois orthophonistes dans la Grande île auparavant. Deux d’entre eux sont maintenant partis à la retraite, tandis que le dernier s’est converti à un autre métier. Les parents se trouvent ainsi dans une grande difficulté pour le traitement de leurs enfants », a indiqué un parent d’élève. Chaque centre se débrouille ainsi, pour former leur personnel comme les Orchidées blanches, qui venaient de former deux éducateurs, grâce au partenariat avec d’autres pays.

« Tous les ministères peuvent aider les associations et les centres s’occupant de personnes en situation de handicap, grâce à un budget d’action sociale inscrit dans leur ligne budgétaire. Aucun d’entre eux n’a pourtant effectué cette action sociale », a dénoncé Josoa Radafiniantsoa, représentant de la fédération des handicapés de Madagascar. Pour montrer un signe de changement, face à cette interpellation, le staff de la première dame, Voahangy Rajaonarimampianina, a offert de l’argent au centre les Orchidées blanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *