Préparer les jeunes à faire face à leur avenir

A lire sur le site de J’ai des amis!:

Guide de transition entre l’école et la vie active

Chaque jeune possède des rêves d’avenir bien à lui. L’un rêve d’aller au Cégep, à l’université, l’autre de travailler le plus tôt possible afin de pouvoir quitter le toit familial et occuper un appartement bien à lui. Un autre veut son permis de conduire ou avoir une blonde/un chum, etc.. Ces rêves sont très légitimes et font en sorte que nos jeunes cheminent vers le monde adulte. Toutefois, lorsque le jeune a un handicap, ces rêves peuvent lui paraître très difficiles à atteindre ou même inaccessibles.

L’école, comme milieu de formation, se doit de préparer les jeunes à faire face à leur avenir. Plusieurs programmes de formation sont déjà adaptés aux besoins particuliers de certains jeunes. Toutefois, tous nos jeunes, surtout nos jeunes handicapés, sont-ils bien outillés à la fin de leur scolarisation? Sont-ils préparés suffisamment tôt dans le cadre de leur programme scolaire? Connaissent-ils toutes les ressources pouvant les aider à poursuivre leurs rêves après l’école? Quand le jeune suit le parcours traditionnel, la question est assez simple à répondre et les ressources du scolaire répondent à la majorité de leurs besoins. Quand le jeune est handicapé, les ressources du régulier sont souvent démunies, connaissant peu cette clientèle et les programmes spéciaux ne peuvent que répondre à une partie des besoins des jeunes selon les services pouvant être offerts dans chaque milieu scolaire.

Que pouvons-nous donc faire pour les élèves qui ont des besoins importants ? Il sera donc nécessaire de connaître à l’avance leurs rêves et leurs besoins afin de planifier et de travailler sur plusieurs années les objectifs d’apprentissages reliés à leur projet de vie. Il nous faudra aussi les mettre en lien avec les partenaires de la communauté qui sauront les supporter dans la réalisation de leurs rêves. Nous pourrons ainsi faciliter leur passage de l’école à la vie active et tenter d’assurer une continuité entre ces deux étapes de leur vie.

(…)

Il est entendu par « planification de la transition de l’école à la vie active » un ensemble coordonné et planifié d’activités axées sur l’accompagnement de l’élève dans la réalisation de ses projets lorsqu’il aura quitté l’école, principalement en regard de son intégration socioprofessionnelle, de la transformation de son réseau social, de ses loisirs, de sa participation à la communauté et, dans certains cas, de la poursuite de ses activités éducatives. Cette planification s’inscrit dans le plan d’intervention et le plan de service de l’élève en plus de nécessiter la mobilisation de plusieurs partenaires. (tiré du document « La transition de l’école à la vie active », OPHQ, 2003).  Lire le document entier.
*******************************************
Autres liens intéressants sur ce sujet:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *