Le droit de recevoir des services éducatifs normaux

A lire sur le site de l’Association du Québec pour l’intégration sociale (AQIS):

Intégration scolaire

Recevoir des services éducatifs, dans une classe ordinaire, avec des élèves de leur groupe d’âge et dans leur quartier, voilà ce à quoi les enfants présentant une déficience intellectuelle sont en droit de s’attendre du point de vue de l’Association du Québec pour l’intégration sociale (AQIS). Ces objectifs d’inclusion ne peuvent être atteints sans une évaluation complète préalable, de laquelle découlent un plan d’intervention individualisé et l’accès à des services et des outils adaptés. Le tout, sans oublier l’implication des parents à chacune des étapes du processus et la conviction ferme que l’élève doit être évalué, non seulement en fonction des objectifs académiques et sociaux établis, mais aussi par rapport à lui-même et à son propre développement.

Pour prendre connaissance de la position intégrale de l’AQIS

Statistiques

Au Québec, en 2009-2010, plus de 3 600 enfants ou adolescents présentant une déficience intellectuelle moyenne à profonde fréquentaient le réseau d’éducation public. De ce nombre, 14,8 % étaient intégrés en classe ordinaire au primaire et au secondaire, soit moins de 500 personnes au total.Source : Rencontres des partenaires en éducation sur l’intégration des élèves handicapés ou en difficulté, Ministère de l’Éducation du Québec, 2010.

Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *