Maroc – 8e édition des Olympiques Spéciaux

A lire sur le site du Matin:

Ifrane fête les athlètes en situation de handicap mental

• la 8e édition des jeux nationaux, en faveur des athlètes en situation de handicap mental, a été lancée le 25 septembre à Ifrane. Organisée par Special Olympics Morocco sur le thème
«Sport, solidarité, intégration», cette manifestation sportive et sociale qui se poursuivra jusqu’au 29 septembre verra la participation de plus de 1 000 athlètes venant des différentes régions du Maroc.
• En marge des jeux, des consultations médicales au profit des athlètes et des activités sportives et socio-éducatives destinées aux familles sont également organisées par Special Olympics Morocco.

1 600 athlètes et encadrants participent à ces Jeux.

C’est dans une ambiance festive et conviviale que la 8e édition des jeux nationaux en faveur des athlètes en situation de handicap mental a été lancée le 25 septembre à Ifrane. Organisée par Special Olympics Morocco sous le thème «Sport, solidarité, intégration», cette manifestation sportive et sociale connaît cette année la participation de plus de 1 600 athlètes et encadrants, représentant 60 associations et institutions médico-pédagogiques de différentes régions du Royaume.

La cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée au Stade de La Paix d’Ifrane sous la présidence de Charifa Lalla Soumia El Ouazzani, présidente de Special Olympics Morocco, a été marquée par la présence notamment de Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des sports, Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, ainsi qu’Ahmed Moussaoui, Wali de la région Meknès-Tafilalet.
Et c’est l’incontournable défilé des délégations qui a donné le coup d’envoi de cette cérémonie. Venus des 4 coins du Royaume, des centaines d’athlètes accompagnés de leurs encadrants ont ainsi défilé, portés par une forte ambition de réaliser de grandes performances et de vaincre leur handicap.

Les familles des athlètes, présentes aux tribunes, n’ont, de leur côté, pas pu cacher leur émotion et leur fierté de voir leurs enfants franchir un cap dans leur combat pour l’intégration sociale. «C’est toujours la même émotion de voir ces jeunes défiler, ainsi que toutes les personnes impliquées dans l’organisation de ces jeux. Nous devons continuer à promouvoir les droits des personnes en situation de handicap mental. Par le sport, nous pouvons, en effet, réussir à les intégrer dans la société» , indique Amina Mseffer, présidente de la commission des familles au Special Olympics Morroco.

Les spectateurs présents en masse pour apporter leur soutien aux participants ont eu l’occasion d’assister après le défilé, à une représentation d’un tableau artistique, composé de danses chorégraphiques, représentant la philosophie de ces jeux, qui consiste à faire participer tous les athlètes, quelles que soient leurs capacités.
La première étape de la compétition a eu ainsi lieu le 26 septembre et a permis d’évaluer le niveau de chaque participant afin de le faire concourir dans la catégorie qui lui convient le mieux. Après cette étape d’évaluation, les jeux se poursuivront jusqu’au 29 septembre avec 15 épreuves sportives que devront disputer les participants, dont le hockey et le cyclisme, deux nouveaux sports inclus cette année au Special Olympics Morroco.


Plusieurs activités parallèles

Le Special Olympics Morocco organise également des activités parallèles. Il s’agit selon Salaheddine Semmar, directeur national de Special Olympics Morocco, d’activités portant sur le suivi médical des athlètes (consultations et prestations de santé) et d’activités au profit des athlètes, organisées respectivement en collaboration avec le programme de santé (Healthy Athletes Program) et la commission des familles du Special Olymics Morroco.
«Concernant le volet de la santé, tous les athlètes bénéficieront de consultations médicales, portant sur les prestations suivantes : ophtalmologie et orthoptie, soins dentaires, audition, soins de pieds et nutrition. Pour ce qui est du programme destiné aux familles, auquel nous accordons un grand intérêt vu le rôle important que jouent les parents et les proches dans le bien-être des enfants en situation de handicap mental, il concerne notamment la sensibilisation et la vulgarisation des principes et valeurs de Special Olympics, ainsi que l’information et l’échange d’expériences sur l’impact du sport dans la protection et l’inclusion des personnes en situation de handicap mental. Les familles participeront également dans le cadre de ce programme, à des activités sportives, socio-éducatives et récréatives», précise M. Semmar. À noter que ces jeux auxquels participent aussi certains programmes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord seront marqués par le lancement de projets de coopération à l’échelle régionale, dans les différents domaines ayant trait à l’intégration sociale des athlètes de Special Olympics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *