France: améliorer l’accès au soin de la population ayant une déficience intellectuelle

A lire sur le site de La voix du Nord:

Handicap : un livre blanc pour améliorer l’accès au soin présenté à Seclin

Publié le 22/07/2013

Par LUCILE ICHI

Les Papillons Blancs rassemblent les associations prenant en charge les personnes souffrant de handicap mental. L’accès au soin de ces publics, et plus largement des personnes en situation de handicap s’avère problématique. L’association a mené l’enquête et propose des pistes de travail pour améliorer la situation. Certaines préconisations sont déjà mises en œuvre à l’hôpital de Seclin.

B. Rodrigues ( à g.) et J. Meuter, président de l’Udapei Nord, (à d.) à la présentation du rapport Jacob.
B. Rodrigues ( à g.) et J. Meuter, président de l’Udapei Nord, (à d.) à la présentation du rapport Jacob.

Un « bilan alarmant, dans une région déjà très en retard sur le plan de la santé ». À la Maison d’accueil spécialisé (MAS) de Thumeries l’association organisait il y a quelques semaines la présentation du rapport Jacob, rapport national diligenté par Marisol Touraine, ministre de la Santé, état des lieux sur l’accès au soin quel que soit le handicap.

Il met en lumière la difficulté pour les personnes avec un handicap moteur de trouver des cabinets médicaux accessibles en ville parfois. Dans ce cas, le rapport préconise d’organiser des équipes roulantes de médecins dont les locaux ne peuvent pas être adaptés. Sachant que 2015 est la date butoir de mise en conformité des locaux professionnels.

Un tel constat peut sembler curieux pour des patients résidant parfois en centre médicalisé. « En ESAT* il n’y a pas d’infirmier, mais il y a un médecin du travail ; c’est vrai aussi que nous avons des actions à mener là-dessus, chez nous aussi. Même si un grand nombre de personnes concernées vivent chez elles. » Les soins dentaires notamment posent problème. Par le biais d’une convention, l’hôpital et les associations travaillent pour améliorer l’accès au soin, notamment aux urgences. Si l’association Les papillons blancs cible le handicap mental, les freins à l’accès touchent aussi les personnes en fauteuil, ou avec handicap sensoriel. « En France, il n’y a que deux équipements pour faire une mammographie assis. Nous proposons dans notre livre blanc que sur les quatre territoires de santé de la région, chacun dispose d’un matériel adapté. »

Le directeur général présentait hier son livre blanc à Patrick Kanner, président du conseil général du Nord. Le rapport Jacob sera examiné en conseil interministériel en septembre. « Une feuille de route devrait intervenir vers l’automne, l’ARS* va lancer un plan d’action d’ici six mois. Nous serons vigilants pour que ces actions soient suivies d’effets » indique Bernard Rodrigues.

La communication aura un grand rôle à jouer pour améliorer la prise en charge. Pour faciliter le lien entre le sanitaire et le socio-médical, une fiche qui suit le patient est préconisée, pour consigner ses habitudes « Il faudrait aussi un volet adapté aux grandes campagnes nationales, pour que tout le monde puisse y avoir accès. Il faudra des moyens, mais c’est surtout une prise de conscience » L’égalité passe aussi par l’égal accès au soin.

*ESAT : Établissement et Service d’Aide par le Travail. ARS : Agence régionale de santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *