Un jeune peintre trisomique, Sébastien Raucoules

A lire sur La Dépêche:

Albi. Le regard de Sébastien jeune adulte trisomique

Du 15/06/2013 au 29/06/2013

La médiathèque de Villefranche-d'Albi a encouragé Sébastien à exposer. Le début d'une longue liste de vernissages pour ce talentueux jeune homme.

La médiathèque de Villefranche-d’Albi a encouragé Sébastien à exposer. Le début d’une longue liste de vernissages pour ce talentueux jeune homme.

Enfant, Sébastien Raucoules a pratiqué les arts du cirque et les percussions africaines à la maison de quartier de Cantepau, durant 8 ans. Il s’y est épanoui ; un souhait des parents de ce garçon trisomique âgé aujourd’hui de 26 ans qui ont «toujours voulu ouvrir leur fils le plus possible sur l’extérieur.»

Le jeune homme revient dans celle qui est un peu sa maison pour exposer. Jusqu’au 29 juin, le hall reçoit 27 de ses tableaux très colorés à l’huile. Sébastien a choisi chaque cadre et a nommé chaque toile: nature morte, féria de Béziers, clown, cirque… . Sébastien habite Bellegarde et est au foyer de vie de la Renaudié; il peint depuis 4 ans à Lo Capial à Saint-Juéry. «Il prend un modèle et l’interprète à sa façon, selon son humeur et son ressenti. Ses tableaux sont le fruit d’un imaginaire bien à lui» explique Chantal, sa maman. Sébastien a exposé 2 fois auparavant, à Villefranche et à Vénès où il a reçu le prix d’encouragement.
Cette démarche est un pas de plus vers l’intégration estime Chantal qui à travers cette expo intitulée «Regard personnel», souhaite «montrer que même différent, on est capable de réaliser des choses. Notre fils fait du mime, il a fait du judo. Il faut intégrer le plus possible les personnes handicapées dans la vie, leur ouvrir des portes. Par cette action, nous souhaitons que d’autres personnes comme lui montrent leurs talents qui leurs sont chers.»
Marc Trémoulière le directeur connait bien Sébastien : «Nous sommes très heureux de l’accueillir à nouveau. Durant toutes ces années où il a été chez nous, il nous a aidés à être nous-mêmes, il nous a rendus plus riches des liens tissés avec lui qui est d’une grande sensibilité. L’accrochage a été un grand moment ; il a reconnu les visages familiers de l’équipe, ses yeux étaient pétillants.»

Vernissage samedi 15 juin à 17 heures à la maison de quartier, 50 avenue Mirabeau à Albi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *