Les Prix Janine Sutto

Du site de l’AMDI:

Remise des Prix Janine-Sutto 2013 – Éloge de la différence

Cette année, ce sont deux artistes vivant avec une déficience intellectuelle qui méritent les honneurs pour le Prix Janine-Sutto catégorie Artiste ; le prix est remis ex æquo à Michael Nimbley, comédien professionnel, et à Gianni Mastantuono, artiste visuel prometteur.

Michael Nimbley Photo Messager LaSalle

Gianni Mastantuono et Frédéric Peloquin Photo Exeko

Dans la catégorie Projet artistique, le prix est remis à Just fake it, une pièce de théâtre de la compagnie Joe, Jack et John : un travail de création marqué par l’aspect inclusif et ce, du processus de création collective jusqu’à la diffusion. De plus, cette année, Mme Sutto décerne un prix Coup de coeur au Projet Béton de l’organisme Sans Oublier le Sourire. La remise des prix a eu lieu aujourd’hui à Montréal, dans le cadre du vernissage de l’événement D’un oeil différent, à l’Écomusée du fier monde.

Les Prix Janine-Sutto, décernés par l’Association de Montréal pour la déficience intellectuelle (AMDI), soulignent le talent de personnes vivant avec une déficience intellectuelle et récompensent un projet qui a permis l’expression artistique et l’intégration des personnes vivant avec une limitation fonctionnelle. « Les Prix Janine-Sutto se veulent un geste concret pour encourager et reconnaître le talent des artistes qui vivent avec une déficience intellectuelle. Et, pour l’AMDI, c’est une façon de souligner la richesse de la diversité dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle », a déclaré Mme Nadia Bastien, directrice générale de l’AMDI.

Grâce à la complicité de nos partenaires, le réseau Accès culture de la Ville de Montréal, Exeko et le CRDITED de Montréal, les Prix Janine-Sutto célèbrent la détermination et le talent dont font preuve les personnes vivant avec une déficience intellectuelle et soulignent la grande qualité d’une démarche artistique inspirante qui enrichit notre milieu culturel.

Lire le communiqué de presse pour tous les détails.
Les lauréats des années précédentes

************************************************************

Lu sur le site du Journal de Montréal:

Janine Sutto remet les prix Janine-Sutto

Janine Sutto remet les prix Janine-Sutto

Photo d’archives Janine Sutto continue de sensibiliser la population aux «personnes différentes».

Janine Sutto, toujours aussi perspicace à près de 92 ans, s’implique encore pour la cause des «personnes différentes». Elle remet ce soir les prix qui portent son nom et qui soulignent le talent artistique de personnes ayant une déficience intellectuelle.

Janine Sutto aura 92 ans dans deux mois. «Je ne fais pas de projet d’avenir, dit-elle avec la franchise qu’on lui connaît, franchement! (…)

Malgré son âge avancé, Janine Sutto continue de s’impliquer auprès de l’Association de Montréal pour la déficience intellectuelle (AMDI), cet organisme qui lui a prêté main-forte chaque fois qu’elle a eu besoin d’aide, elle qui a gardé auprès d’elle sa fille trisomique, Catherine, jusqu’à son décès en 2011, à l’âge de 52 ans.

«Je suis bien trop vieille pour faire partie du conseil d’administration, dit-elle, mais je prête mon nom. C’est la moindre des choses que je reste là et que je m’intéresse.»

Ce qui les rend heureux

Janine Sutto remet ce soir les Prix Janine-Sutto à des membres de l’AMDI qui se sont illustrés en art visuel, théâtre, chanson, danse ou projet artistique d’un organisme.

«Il y a sept candidats et on voudrait tous leur donner un prix, avoue Janine Sutto. Les arts, c’est leur façon de s’exprimer, de s’épanouir. Ils adorent ça.

«C’est important pour les personnes différentes de se faire comprendre des personnes dites normales, qu’elles puissent décoder ce qu’ils veulent, ce qui les rend heureux.»

«Moi, je n’ai pas toujours su décoder ce que ma fille Catherine voulait.?Dans les arts visuels, on voit ce qui préoccupe ceux qui ont créé les œuvres. Et puis, ils ont du talent. Ils aiment aussi beaucoup jouer, chanter, danser.»

Ça existe partout

En prêtant son nom aux Prix Janine-Sutto et à la soirée de Théâtre Janine-Sutto, qui a eu lieu il y a quelques semaines à la Place des Arts, la comédienne permet à l’AMDI d’amasser un argent essentiel.

«Dans mon temps, dit-elle, il y a 54 ans, il n’y avait rien du tout. Je m’étais plainte et l’AMDI m’avait contactée.»

«Il y a encore beaucoup de choses à faire. Il y a eu des progrès, mais il faut continuer. L’AMDI veut donner une certaine autonomie à certaines personnes atteinte de déficience légère. Ces personnes se rendent compte qu’elles sont différentes. Le but est qu’elles soient le plus heureuses possible.»

Janine Sutto explique l’importance de la semaine de la Déficience intellectuelle, la semaine prochaine.

«On voudrait que tous sachent que ça existe partout la déficience intellectuelle, dit-elle, qu’il y a du monde différent. Aujourd’hui, on ne les cache plus dans les institutions comme avant. Mais il faut continuer de sensibiliser les gens.»

***************************************************************

Semaine de la déficience intellectuelle

La semaine de la Déficience intellectuelle vise à sensibiliser la population aux «personnes différentes».

  • L’exposition des artistes de l’AMDI dans le cadre de l’événement D’un œil différent, est ouverte au public jusqu’au 17 mars, à l’Écomusée du fier monde.
  • L’événement pluridisciplinaire D’un œil différent, rassemble plus de 200 artistes et performeurs avec ou sans déficience intellectuelle.
  • La soirée de théâtre Janine-Sutto a permis d’amasser 68 000 dollars pour l’AMDI.

source: AMDI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *