Équitation et déficience intellectuelle

Photo change.org

Qu’est-ce que l’équithérapie?

Plusieurs termes sont utilisés pour présenter le travail thérapeutique avec le cheval selon les objectifs spécifiques de la prise en charge et selon les pays.

L’équithérapie est le terme utilisé au Québec pour désigner les différentes pratiques qui offrent à la personne handicapée physique ou mentale une rencontre avec le cheval.

Ailleurs, en Europe entre autres, c’est le terme hippothérapie qui est utilisé pour décrire le même domaine de pratique.

L’équithérapie est une approche thérapeutique où le cheval est tour à tour un compagnon, un confident ou une monture mais, dans tous les cas il est un partenaire privilégié dans la démarche de mieux être des personnes ayant des besoins spéciaux tant sur le plan physique, neurologique, cognitif et psychique que social.

L’ÉQUITHÉRAPIE propose la pratique de:

• L’hippothérapie
• L ’équitation adaptée:
– sportive et de loisir
– développementale et cognitive
• La thérapie avec le cheval (TAC) Lire la suite.

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=v2M6YnQhqAg&feature=related[/youtube]

 

Dans Wikipedia, on peut lire l’historique de l’équithérapie:

«(…) Récapituler le développement des activités thérapeutiques associant le cheval, c’est également parcourir un chemin qui va du corps vers l’esprit. Les premiers essais d’utilisation du cheval en tant qu’outil thérapeutique sont marqués par l’histoire de Lis Hartel, cavalière danoise qui décrocha une médaille d’argent en dressage aux Jeux olympiques d’été de 1952 à Helsinki après avoir surmonté sa poliomyélite en poursuivant une pratique équestre intensive3. Cet exploit favorisa durablement le développement de pratiques équestres adaptées avec l’implication de personnels médicaux. C’est donc par l’aspect biomécanique du cheval que s’ouvre la longue voie qui mène jusqu’à l’équithérapie telle que nous la connaissons aujourd’hui4.

La seconde étape fait intervenir Renée de Lubersac, psychomotricienne, et Hubert Lallery, masseur-kinésithérapeute, qui vont ensemble chercher à théoriser les bénéfices psychomoteurs véhiculés par le contact avec le cheval. Il publieront ensemble l’ouvrage princeps « La Rééducation par l’équitation » en 1973, fruit d’un travail de recherche les ayant conduits dans toute l’Europe et marquant l’arrivée en France d’une discipline thérapeutique nouvelle, pratiquée par des professionnels du soin, dans l’intention spécifique de soigner5. (…) » Lire la suite.

Photo Né’Hom

La Fédération québécoise d’équitation thérapeutique (FQET) nous explique les bienfaits d’une telle activité:

« Les bienfaits de l’équitation thérapeutique pour les personnes ayants une déficience sont: amélioration de la mobilité articulaire, de l’équilibre et de la coordination ; augmentation du tonus et de la force musculaire ; prévention des contractures ; assurance et estime de soi rehaussées ; amélioration de la capacité de concentration ; mise en valeur de l’autonomie ; amélioration de l’intégration sociale… La recherche a montré des résultats bénéfiques pour la réadaptation à la suite d’un accident vasculaire cérébral, de sclérose en plaques, d’un traumatisme crânien et de lésions cérébrales traumatiques…Grâce à la recherche internationale, les programmes d’équitation thérapeutique continuent de progresser au Canada et font une énorme différence dans la vie d’enfants et d’adultes ayant une mobilité réduite ou qui sont aux prises avec une déficience cognitive, visuelle ou auditive. » Lire la suite.

Photo Le Cheval zen

Le Projet Équestre Goldie nous propose une définition de l’hippothérapie :

Le terme hippothérapie est issu de la racine grecque «hippos», qui signifie cheval. L’hippothérapie se définit comme une stratégie de réadaptation qui se base sur le mouvement tridimensionnel du cheval, lequel reproduit de façon très similaire le mouvement de marche de l’humain. Cette approche permet l’amélioration de plusieurs fonctions neuro-motrices et de processus sensoriels.

Lors d’une séance d’hippothérapie, le mouvement du cheval est modulé selon les demandes et analyses du professionnel de la réadaptation afin de permettre l’atteinte des objectifs thérapeutiques fixés lors d’une évaluation initiale préalable. Le client est habituellement monté à cheval à l’aide d’une rampe d’accès. Il est assis sur un tapis, sans selle, ce qui favorise le transfert du mouvement et de la chaleur du cheval vers le cavalier.

L’hippothérapie est une modalité exclusivement réservée aux professionnels de la santé. Les ergothérapeutes, physiothérapeutes et orthophonistes ayant reçu une formation et une accréditation de l’Association Américaine d’hippothérapie sont les seuls habilités à exercer l’hippothérapie. Lire la suite.

Photo Les Sabots du Ponceau

Equisynergie précise le terme d’équitation adaptée:

L’équitation adaptée

Pratique qui consiste à enseigner l’équitation à une personne handicapée physique ou intellectuelle, qui présente des troubles de comportement, des troubles envahissants du développement (TED) ou une déficience intellectuelle. Que ce soit avec des objectifs sportifs, récréatifs ou thérapeutiques, l’enseignement de l’équitation est adapté, tant du point de vue des méthodes pédagogiques que du matériel utilisé, aux besoins de ces personnes pour qui le maintien ou le développement des capacités est un des objectifs poursuivis.

• Volet équitation sportive et de loisirs

Pour ceux qui souhaitent pratiquer l’équitation mais qui ne peuvent le faire sans support et encadrement spécial compte tenu de certaines déficiences physiques. Dans cette optique la, l’équitation vise comme bénéfices thérapeutiques, une détente musculaire, un meilleur tonus musculaire, une amélioration de l’équilibre, une plus grande conscience corporelle… sans compter tous les bénéfices secondaires de type plutôt psycho développemental que l’on cherche à obtenir de façon spécifique dans le deuxième volet de l’équitation adaptée, l’équitation adaptée pour les troubles de développement et cognitifs.

• Volet équitation développementale et cognitive

Sur le plan développemental et cognitif, les cours consistent en des activités éducatives organisées autour de compétences équestres à acquérir avec et sur le cheval en vue de favoriser chez le client la communication, la mémoire, la compréhension des consignes, la gestion des émotions, le renforcement des notions spatio-temporelles, l’intégration sociale, l’apprentissage, etc. (…)

Le rôle de l’équithérapeute est de bien préparer et adapter les leçons d’équitation à la condition du client, à son degré d’autonomie et aux objectifs thérapeutiques développemental, physique, cognitif, social ou intellectuel fixés; garantir la sécurité du client en assurant la présence de personnel ou de bénévoles pour mener le cheval et tenir le client sur le cheval le cas échéant; bien connaître les chevaux mais aussi les besoins spécifiques des différentes clientèles rencontrées. Lire la suite.

Le Centre Équi-Thérapie connaît bien la thérapie assistée par le cheval:

La thérapie assistée par le cheval (TAC)


Les séances de thérapie avec le cheval consistent en une psychothérapie où le cheval est le co-thérapeute. Lors de ces séances l’instructeur d’équithérapie et une psychologue sont présent lors de la séance. La psychologue encadre certains exercices et s’assure du bien-être de la personne avant le départ. Ces séances n’ont pas pour objectif l’apprentissage de l’équitation qui n’est qu’un moyen d’atteindre les objectifs sur les différents plans de développement de l’être humain. La thérapie assistée par le cheval est un processus d’aide à plusieurs niveaux. Le cheval en tant que médiateur permet :

Sur le plan psychique :
Apprendre la relaxation, développer la confiance en soi, découvrir des aspects cachés de soi, comprendre et respecter ses émotions, réapprendre à être dans son corps. Il s’agit de se découvrir dans la relation avec le cheval, notre miroir qui ne fait pas semblant, qui ne nie pas et …qui ne juge pas;

Sur le plan social :
Apprendre à redéfinir les frontières de nos relations, apprendre à entrer en relation. Le manège et l’écurie sont un lieu de rencontre particulier;

Sur le plan psychomoteur :
Améliorer les notions de schéma corporel, d’espace, de coordination, de différenciation, de latéralité, de tonus, d’équilibre, pour redonner de l’organisation, la force pour redémarrer;

Sur le plan cognitif :
Développer la mémoire, faire des associations, comprendre des consignes. Lire la suite.

Photo Handi-cheval

Que peut-on attendre d’une (ou plusieurs) séance. Les Écuries du Centaure nous livrent leur point de vue:

OBJECTIFS DE L’ACTIVITÉ :

– Développe l’autonomie, et la prise d’initiative

-Évolution des relations entre les différents acteurs (poneys/chevaux, autres participants, enseignant, éducateur…)

-Améliore la responsabilisation de chacun face à l’animal qui lui est confié

-Intégration progressive des règles autour et à cheval (sécurité, respect…)

-Développement de la confiance en soi

-Acquisitions techniques et coordination motrice

-Prise de repères spatio-temporels

-Prise de sensations kinesthésiques

Cette activité contribue à la maturité et à la stabilité des comportements, mais aussi à la confiance en soi et à l’acquisition partielle ou totale des différents objectifs.

L’activité et encadrée par un moniteur diplômé d’état et secondée par l’éducateur.

Photo Les Rosières

Où pratiquer une forme d’équithérapie?

Au Québec:

Le Projet Équestre Goldie à Mirabel.

Les amis de Joey à Sorel.

Centre d’équithérapie la remontée à Saint-Jean-Port-Joli.

Le Centre Équi-Thérapie à Chicoutimi.

Équisynergie à Saint-Zénon.

En France:

Né’Hom à Paris.

Les écuries du Vieux-Puits à Questambert (Bretagne).

Les Écuries de Laxière à Marainville sur Madon (Vosges).

Le cheval zen à Roquevaire (Bouches-du-Rhône).

En Belgique:

Za Branou à Grand-Leez (Gembloux).

Equi-tao à Stavelot.

Alterousia à Momignies (Chimay).

Les Sabots du Ponceau à Thorembais-Saint-Trond (Perwez- Brabant Wallon).

En Suisse:

Cheval pour tous à Cernier, dans le Val-de-Ruz (Canton de Neuchâtel).

 

Pour les Québécois, vous serez peut-être intéressés par l’invitation suivante:

LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE D’ÉQUITATION THÉRAPEUTIQUE
Présente sa conférence
AUTOMNE 2012
sur le thème

La clé du succès
en équitation thérapeutique
…une base solide !

le 28 octobre 2012
A la
Société d’Agriculture de Richelieu
216 rue Victoria c.p. 549
Sorel-Tracy, Qc

Lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *