Aller à l’université?

Étonnée de certaines nouvelles sur lesquelles je suis tombée faisant état de personnes trisomiques ayant obtenu un diplôme universitaire, j’ai voulu voir ce que les universités offraient comme programmes pour les personnes ayant une déficience intellectuelle. Voici le fruit de mes recherches jusqu’à maintenant:

Quelques universités et collèges canadiens donnent aux jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle importante la possibilité de faire des EPS [Études post-secondaires]. Comme les étudiants ayant une telle déficience sont de plus en plus nombreux à obtenir leur diplôme d’études secondaires, la poursuite de leurs études au niveau post-secondaire apparaît comme une option réaliste.

Des études* montrent que l’éducation favorisant l’intégration des étudiants ayant une déficience intellectuelle est bénéfique non seulement pour ces derniers, mais également pour leurs camarades de classe et leurs professeurs. Les étudiants qui ont une déficience intellectuelle y gagnent en confiance en soi, évoluent sur le plan affectif, élargissent leur réseau social et acquièrent plus d’autonomie. Les autres étudiants et les membres du corps professoral et du personnel apprennent ce qu’est la diversité, découvrent le potentiel des étudiants handicapés, et contribuent pour beaucoup à améliorer la vie de ceux qui ont une déficience grave . Cette intégration peut en outre leur permettre de grandir dans leur vie personnelle. (…)

Voici quelques exemples de façons dont les établissements d’enseignement postsecondaire canadiens ont mis en œuvre des programmes d’éducation de niveau collégial ou universitaire axés sur l’intégration. Comme l’approche de l’éducation favorisant l’intégration est en constante évolution, des différences entre les modèles proposés sont susceptibles de se présenter. Les établissements devraient explorer et adapter les différentes options qui leur sont présentées afin de répondre à leurs besoins particuliers tout en offrant une excellente proposition pour les étudiants ayant un handicap.

  • Pour qu’un programme d’éducation favorise pleinement l’intégration, les étudiants ayant une déficience intellectuelle doivent assister aux cours et faire les travaux et les examens exactement comme le font les autres étudiants; ils doivent également être encouragés à participer aux projets de groupe et aux discussions en classe.
  • Les étudiants qui suivent un programme d’éducation favorisant l’intégration devraient concevoir leur propre plan d’apprentissage puis, en collaboration avec un conseiller aux personnes handicapées, choisir les cours qui correspondent le mieux à leurs intérêts et à leurs objectifs.
  • Habituellement, les étudiants qui participent à ces programmes ne peuvent s’inscrire qu’aux cours d’introduction de première ou de deuxième année, ce qui constitue un défi puisque ces cours comptent généralement de très nombreux étudiants et qu’il est plus difficile de leur fournir un soutien personnalisé dans ces conditions. Il est très important que le personnel de soutien et les professeurs collaborent et s’échangent des renseignements pour s’assurer que les étudiants inscrits au programme obtiennent le soutien nécessaire. Lire la suite.

L’Université Mount Royal offre un programme d’études postsecondaires inclusives qui fournit un soutien aux étudiants ayant une incapacité liée au développement.

La société d’éducation postsecondaire intégrée de l’Alberta (The Integrated Post Secondary Education Society of Alberta) offre un programme d’études postsecondaires inclusives.

Le Humber College offre un programme pour les étudiants ayant une incapacité liée au développement axé sur l’intégration communautaire par l’enseignement coopératif.

STEPS Forward, l’initiative de la Colombie-Britannique en matière d’études postsecondaires inclusives, a conclu des ententes avec plusieurs universités et collèges pour appuyer les étudiants ayant des besoins spéciaux afin qu’ils assistent aux cours comme auditeurs libres.

Aux États-Unis, il existe une base de données de programmes d’études post-secondaires pour les étudiants ayant une déficience intellectuelle. Cette base de données permet de déterminer les programmes en place d’un bout à l’autre du pays. Il s’agit de ThinkCollege.net.

Par exemple, à l’Université de l’Arizona, il existe un Project Focus (Focusing Opportunities with Community and University Support – Occasions Ciblées avec le Soutien de la Communauté et de l’Université) qui est «un programme modèle de démonstration qui a été conçu pour soutenir l’accessibilité aux programmes d’études de l’Université d’Arizona, aux campus et à la vie du Collège, dans le but d’augmenter l’autonomie de chaque étudiant, sa qualité de vie et son employabilité.»

Female student Wildcat hat on at a parade.

«Le College of Education de l’Université d’Arizona, en collaboration avec le programme communautaire de transition du district scolaire unifié de Tucson offre une option post-secondaire unique pour les étudiants de 18 à 21 ans ayant une déficience intellectuelle» (traduction libre).

L’université offre un programme de mentorat. Le vidéo suivant (sans paroles) nous montre des jumelages en action:

Ils ont un programme appelé 1:1 iPad:

L’Université du Kentucky a également un Projet d’études supérieures pour des personnes ayant une déficience intellectuelle (Supported Higher Education Project).

First day of the semester!

«Le Projet Assisté d’Éducation supérieure (Supported Higher Education Project SHEP) s’adresse aux résidents du Kentucky âgés de 18 à 26 ans ayant une déficience intellectuelle et qui ont un intérêt à suivre des études au collège ou à l’université de l’État. Les membres de notre équipe travaillent avec l’étudiant(e) et sa famille pour développer un plan éducatif personnalisé basé sur les buts et intérêts de l’étudiant. Nous travaillons avec des éducateurs et notre personnel offre son aide tout au long du processus d’admission, de l’inscription aux demandes d’aide financière.» (traduction libre)

Jusqu’à maintenant, mes recherches ne m’ont pas permis de trouver de tels programmes en français. En connaissez-vous? Si oui, je vous invite à nous en informer.

******************************************************

* Donna C. Martinez, Ed.D. and Jessica Queener, M.A., 2010, Post secondary Education for Students with Intellectual Disabilities, The George Washington University HEATH Resource Center. Disponible en anglais ici.

Sarah A. Hall, 2010, The Social Inclusion of Young Adults with Intellectual Disabilities: A Phenomenology of Their Experiences, University of Nebraska at Lincoln. Disponible en anglais ici.

Hafner, D. (2008) Inclusion in post secondary education: Phenomenological study on identifying and addressing barriers to inclusion of individuals with significant disabilities at a four-year liberal arts college, Edgewood College. Disponible en anglais ici.

Casale-Giannola, D., & Wilson Kamens, M. (2006). Inclusion at a university: Experiences of a young woman with down syndrome. Mental Retardation, 44(5), 344-352. Disponible en anglais ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *